Eshu ou Exú

Divinité majeure en Afrique australe et au Bénin, Eshu est également un dieu vaudou.

Connu également sous d’autres noms comme Esu ou Legba dans le vaudou, pour les plus répandus, Eshu est un dieu très répandu sur le continent Africain, dans le Bénin chez les yorouba. Plus tard, on le retrouva dans le panthéon vaudou et de ce fait en Amérique du Sud.

Eshu est un dieu atypique car si les autres divinité d’Afrique sont liées à un phénomène climatique, à la nature, aux éléments, ce n’est pas son cas. Il est un dieu messager, l’intermédiaire entre les hommes et les dieux, parlant leurs langues. Toujours entre deux, il est également le dieu des chemins, des croisements. Eshu ouvre et ferme les portes, devenant gardien des maisons et des villes. Il présent tout au long de la vie, quand on doit franchir un passage, emprunter une voie dans sa vie et bien entendu quand on s’adresse aux dieux.

Il se montre capricieux, dérangeant et exigeant, demandant à être servi avant les autres dieux lors des sacrifices et offrandes. La raison étant que par son rôle d’intermédiaire, il doit s’assurer que l’offrande des hommes sera convenable pour les dieux. Le lundi est le jour qui lui est cependant entièrement dédié.

On le voit sous diverses apparences, tantôt en enfant dans les ports du Bénin, tantôt en vieillard sur une béquille en Haïti où on le surnomme Papa Legba. Il est vêtu de rouge et noir, une tête ornée de flèches et tient dans sa main un ogo, une matraque avec des têtes en formes de phallus, lui servant de symbole. Dans certaines représentations il ne tient pas en main son ogo et des symboles phalliques l’entourent. Par cette représentation, il fut très mal vu par les missionnaires, qui le désignèrent comme un démon, bien que certains le décrivirent comme ni bon comme ni mauvais.

 

Liens externes (en) : The African Trickster God (God Checker), Lord of the Crossroads (AboutSanteria)