L’occultisme

Terme souvent présent en magie, l’occultisme est souvent confondu avec d’autres mots.

Le mot occultisme vient souvent se mêler à d’autres termes comme magie, arts magiques, alchimie, divination, pour ne citer qu’eux. Si chacun possède sa définition précise, il en va de même pour lui.

En soit, l’occultisme a toujours existé, en tout temps, tout continent, mais le tort que l’on peut avoir avec lui, c’est de le voir comme une discipline particulière. Le mot a été inventé au XIXème siècle et vient du latin occultus, signifiant caché ou secret. Il désigne en soit tous les arts et les sciences dits occultes, reposant sur des forces et énergies de la nature non-visibles. L’occultisme est donc un terme général, une vision globale de la magie, qui regroupe plusieurs disciplines, toutes liées au surnaturel et au mystère, cherchant à résoudre des problématiques ou réaliser des actions que la science n’est pas en mesure de faire. Il s’agit donc d’un domaine multi-disciplinaire, dont la vision est occidentale. Même si en orient on peut trouver des disciplines ayant des points communs, ce terme n’existe pas là-bas. Aussi, les disciplines portent des noms différents et possèdent des spécificités qui leur sont propres.

On parle souvent de sciences occultes pour faire le parallèle avec la science moderne. Cela vient du fait que dans l’occultisme les procédés et méthodes utilisés, sont bien établis et reposant sur des connaissances occultes, comme la science moderne le fait avec les savoirs scientifiques. La distinction entre ces deux sciences se fait ce sur quoi chacune travaille, la première sur le non-visible, la seconde sur le visible.

Au XXème siècle, l’occultisme est divisé en deux branches pour séparer les disciplines en deux catégories : les arts occultes, comprenant entre autre l’alchimie, la divination, le chamanisme, l’astrologie et les sciences occultes comprenant la numérologie, l’étymologie, les symboles.