L’Énéide

Ouvrage latin signé Virgile, l’Énéide est une référence dans la mythologie grecque.

Introduction

Ayant succédé à Homère, de nombreux auteurs ont écrits sur la mythologie grecque en se basant sur l’Illiade et l’Odyssée, comme le fit le poète Virgile avec son épopée qu’est l’Énéide. Cette œuvre se veut assez massive puisque écrite en latin, se composant de dix-mille vers environs, répartis en douze chants et utilisant les noms romains des dieux grecs.

Comme son nom l’indique, l’Énéide se consacre au personnage d’Énée, le fils d’Anchise et de la déesse Vénus. Un personnage important par ses origines mais également parce qu’il est considéré comme le fondateur du peuple romain.

Énée s’échappe de Troie

L’histoire s’inscrit dans la lignée des récits d’Homère, puisqu’elle débute avec la Guerre de Troie. Énée étant troyen, il a assisté à la prise de Troie, parvenant à s’échapper de la cité de justesse avec son fils Ascagne et son père Anchise. Ils s’enfuirent d’abord vers Thrace, alliée des troyens mais qui leur tourna le dos, puis vers la Crête d’où les troyens seraient originaires, sous le conseil de l’oracle de Phoebus de Délos. Mais leur arrivée en Crête fut une catastrophe : peste, récoltes ravagées. Avec sa famille ils partirent alors vers l’Italie, que les dieux lui aurait indiqué en songe.

Alors qu’ils étaient en route vers la Sicile, Junon demanda à Éole le dieu du vent de faire chavirer son navire, mais ils survécurent, aidé par Neptune. Poursuivant leur route, ils se firent attaquer par les harpies sur une île, sur une autre ils rencontra Hélénos le frère de Cassandre, ayant lui aussi le don de prophétie. Il lui révéla qu’il fonderait une cité près d’un fleuve, là où une mère sanglier nourrirait trente marcassins.

Reprenant son voyage, il échappa à Charybde et Scylla, puis rencontrant Ulysse, il fut en proie avec lui au cyclope Polyphème. Leur périple continua et Anchise mourut, à bout de force après toutes ces épreuves. Les tempêtes eurent ensuite raison de leur navire et Énée échoua sur les côtes libyennes où il rencontra la reine Didon. Il tomba amoureux de la reine, qui pourtant avait juré de ne jamais se remarier après la mort de son époux. Larbas le roi des Gétules (au Sud de l’Algérie) invoqua Jupiter, contrarié de voir Didon renoncer à ses vœux, alors qu’elle l’avait repoussé. Jupiteur contraint Énée à partir et le héros céda. Didon essaya de le retenir en vain et se suicida peu après.

Énée arriva enfin en Sicile, où des funérailles furent organisées pour Anchise et les bateaux d’Énée furent brûlés par les femmes de ses compagnons, afin qu’ils ne repartent jamais. Énée appela Jupiter, qui éteint l’incendie et après une apparition d’Anchise, il comprit qu’il devat repartir.

Les Enfers

Arrivé en Italie, vers Naples, Énée alla consulter la Sibylle, qui lui dit qu’il devrait passer plusieurs épreuves et affronter un adversaire protégé par Junon. La Sibylle le conduit alors en Enfers, pour ce qui est l’un des passages les plus connus et importants de l’histoire d’Énée. Arrivé aux bords du Styx, il rencontra les ombres de ceux qui ne pouvaient passer le fleuve, n’ayant pas reçu les rites funéraires. Énée parvint à convaincre Charon le passeur de le laisser traverser le Styx et après la traversée, il y rencontra l’âme de Didon qui refusa de lui parler. Il continua ensuite à progresser dans les Enfers jusqu’aux Champs-Elyssée, l’équivalent du paradis. Il y revit Anchise qui lui montra l’avenir et ceux qui seraient ses descendants, Rémus et Romulus, ainsi que les premiers roi de Rome, puis de grands personnages qui vinrent après eux, comme Jules César et Auguste.

Énée quitta ensuite les Enfers et se dirigea vers le Tibre, région dirigée par le roi Latinus. Le roi rompit les fiançailles de sa fille Lavinia avec Turnus roi des Rutules, pour la donner à Énée, un songe lui ayant dit qu’elle aurait de grands descendants d’un étranger. Junon furieuse envoya les Furies pour rompre le mariage en attisant la haine des latins pour les troyens.

L’affrontement contre Turnus

La guerre éclata entre Énée et Turnus, le héros trouvant la mère sanglier et ses petits et donc l’emplacement de sa cité, rencontrant en même temps le roi Évandre de la région du mont Palatin. Suite à cela Vénus remit à Énée un équipement forgé par Vulcain le rendant invulnérable. Énée partit alors au combat, Turnus ayant profité de son absence pour assiéger Latinus.

Énée entra dans la bataille qui se fit des plus violente, les dieux se divisant sur l’Olympe, Vénus demandant à Jupiter de soutenir Énée et Junon s’y opposant. Après une trêve pour honorer les morts, Énée défia Turnus en en duel, mais leur combat fut interrompu par l’arrivée des renforts de chaque camp et les combats reprirent. Après de nombreux combats, Énée finit par affronter de nouveau Turnus et le tua. La victoire lui revenant, il fonda Lavinium, le nom donné étant en honneur de sa femme Lavinia.

Liste des champs :

  • Chant I
  • Chant II : Récit d’Énée : la prise de Troie
  • Chant III : Récit d’Énée : Le Périple
  • Chant IV : Amours d’Énée et Didon
  • Chant V : Escale en Sicile et jeux funèbres
  • Chant VI : Descente d’Énée aux Enfers
  • Chant VII : Arrivée dans le Latium
  • Chant VIII : La guerre se prépare
  • Chant IX : Premières batailles
  • Chant X : Le retour
  • Chant XI : Bataille entre les deux cavaleries
  • Chant XII : Mort de Turnus et victoire d’Énée

Références

Peinture : Énée descend dans l’Averne (N.dell’Abate)