La Banshee

Dernière modification le 19/03/2021 par Ervael

Les hurlements de la banshee vous glacent le sang !

Introduction

Cet être légendaire, considérée comme une revenante ou comme une fée, vient de différents folklores celtiques, où elle porte différents noms comme banshee ou banshie (Angleterre), bean si, bean chaointe ou badhbh (Irlande), bean nighe, bean sith, caointeach (Ecosse), kannerezed-noz (Bretagne) ou cyhyraeth, gwrach y rhibyn (Pays de Galles).

Description

La forme physique de la banshee peut-être changeante. Quelquefois, elle prend l’apparence d’une belle jeune fille au visage ravagé par les larmes, lui donnant des yeux rouges et parfois, on la retrouve sous les traits d’une vieille dame maigre, hideuse, aux longs cheveux. En général, elle porte une robe verte accompagnée d’un manteau gris. Elle peut aussi apparaître sous la forme d’un oiseau comme la corneille, le roitelet ou le rouge-gorge.

banshee

Le cri de la banshee

La particularité de cette créature est son cri qui réveillerait n‘importe quel être dormant dans un sommeil profond. Il paraît que le hurlement d’une banshee est le plus horrible cri que l’on puisse entendre, mélangeant plusieurs plaintes animales ou humaines. L’audition de ce cri annonce la mort d’un membre de la famille ou son futur décès. On dit que celui qui l’entend voit tous ses cheveux devenir blancs. En Irlande, chaque famille possédait sa banshee qui les suivait même lorsqu’ils déménageaient.

Comportement

On trouve souvent la banshee près des cours d’eauelle se lamente en lavant le linceul de la personne qui va bientôt décéder, ce qui renvoie à la légende bretonne des lavandières de nuit. Rares sont les fois où les banshees se réunissent en groupe pour hurler ensemble, mais lorsque cela se produit, c’est l’annonce une grande catastrophe ou la mort d’une personne importante.

Dame Blanche et origines

Cette créature est souvent confondue avec la Dame Blanche qui se rapproche d’elle par rapport à certaines caractéristiques. Certains récits écossais en font une laveuse du gué, qui lave les habits de ceux qui vont mourir à la prochaine bataille. Mais, son origine viendrait de la descendance de la déesse Morrigan qui fait référence à sa métamorphose en corneille ; d’autres disent que c’est la messagère de l’Autre-Monde, le Sidh.

Son rôle fut dégradé par le christianisme qui renvoya cet être au rang des fées, sorcières ou fantômes.

Références

Jeux de plateaux : Warhammer (Games Workshop)

Lien externe (en) : Legend of the fairy (Celtic Wedding Rings)

Image : Warhammer online