Seshat

Seshat

Dernière modification le 05/07/2021 par Ervael

Déesse égyptienne de la sagesse et de l’écriture, Seshat siège aux côtés de Thot.

Introduction

Divinité ancienne de l’Égypte antique, Seshat, dont le nom signifie celle qui écrit, celle qui est un scribe ou celle qui préside aux écrits selon les interprétations, occupe au début le rôle de déesse de la sagesse. Elle devient par la suite déesse de l’écriture, de l’astrologie, de l’astronomie, de l’architecture et de l’astronomie. Des fonctions qu’occupent également le dieu Thot qui arrive après elle.

Lorsque Thot prend ces fonctions, Seshat devient alors sa femme et son assistante. Elle enfanta avec lui Hornub. Certaines versions la désignent comme sa fille, qu’il aurait eu avec la déesse Nehemetaouay. D’autres considèrent qu’elle est un doublet de Thot. On la trouve également sous d’autres nomsSesha, Seshfet-Abouy, Sécha, Seschet, Seshet, Sesheta, Safkhet, Sesat, Seshata.

Description

Sehsat est représentée, dans un premier temps, sous les traits d’une femme vêtue d’une peau de panthère. Sa tête est ornée d’un bandeau surmonté d’une rosette à sept pétales. Certains voient dans ce symbole un lien avec les étoiles, d’autres les palmiers et les derniers un parchemin.

Elle tient dans sa main un bâton en palmier, avec lequel elle marque le temps accordé par les dieux aux pharaons pour vivre sur Terre. Parfois elle tient également un calame (roseau taillé pour écrire) et un godet à encre. Si parfois on la voit debout, souvent elle est représentée assise en train d’écrire.

Seshat

Lorsqu’elle fut associée à Thot, un croissant de lune fut ajouté au-dessus de sa tête. Une représentation déformée au fil du temps qui devient deux croissants renversés formant une paire de cornes. Ce qui lui valut d’être surnommée Seshfet-Abouy, signifiant celle qui porte les deux cornes.

Culte et rôle

C’est une déesse peu vénérée, mais respectée au quotidien. Patronne des constructions sacrées, on la voit dans chaque cité, parfois représentée dans certains temples, mais aucun ne lui est dédié. Elle veille également sur les bibliothèques qu’elle avait fait construire, ce qui lui vaut le surnom de maîtresse des livres. On la célèbre cependant durant les couronnements et événements royaux, par son importance dans leur quotidien.

Elle se tient auprès des pharaons pour veiller à ce que les constructions soient précisément réalisées à l’aide d’une corde tendue pour vérifier les mesures. Dans ses fonctions de scribes, elle archive les discours et événements royaux. Elle officie également comme comptable et assiste Thot dans diverses tâches, comme contrôler le compte des trésors après qu’il en ait fait l’inventaire.

Références

Liens externes (en) : Egyptian goddess of the written word (World History Encyclopedia), Female scribe (Tour Egypt), A goddess of reading (Ancient Egypt Online)

Image : Wikipédia