Déméter ou Cérès

Déméter ou Cérès

Dernière modification le 25/06/2021 par Ervael

Déesse grecque, Déméter est la mère de Perséphone.

Introduction

Déméter est la fille des titans Cronos et Rhéa, Déméter (ou Cérès chez les romains). C’est la déesse de la végétation, des moissons et du blé.

Déméter ou Cérès

Description et culte

Elle est souvent vêtue d’une longue robe tombant jusqu’à ses pieds. Elle porte une couronne d’épis sur la tête, tient une torche dans une main et un épi de blé dans l’autre (ou une faucille et un sceptre).

Déméter est majoritairement vénérée dans les régions où sont cultivées des céréales, comme en Sicile, Crête, Thrace ou Péloponnèse. De nombreuses fêtes étaient organisées en son honneur. Mais certaines d’entre elles étaient assez étranges, comme celle dans laquelle ses adorateurs se flagellaient avec des fouets en écorce d’arbres. À Athènes, on immolait des porcs ou des béliers, ravageurs des terres et on faisait des libations de vin (offrandes de vin répandues sur le sol). Les décorations étaient faites de guirlandes ; aucune présence de fleurs qui rappelle la disparition de sa fille, Perséphone.

La traque de Poséidon

Poséidon la courtisa car cette déesse est très belle. C’était la première fois que Déméter vivait cela, et afin de lui échapper, elle se transforma en jument. Mais, son frère, dieu des océans, se transforma en étalon et la rattrapa. Une fille, dont le nom était interdit d’être prononcé, naquit de cette union forcée. Déméter se sentit souillée, elle quitta l’Olympe puis se cacha dans une grotte. Zeus, son autre frère, alla la chercher afin qu’elle se purifie dans les eaux du Ladon, et la ramena sur l’Olympe. Malheureusement,  lui aussi finit par avoir une attirance pour elle.

Naissance et enlèvement de Perséphone

Suite à cette nouvelle union, Déméter enfanta Perséphone. Selon les versions en Sicile, elle grandit, élevée par sa mère, ou sur l’Olympe avec Athéna et Artémis, ses demi-soeurs. Un jour, alors que Perséphone jouait avec des océanides (ou cueillait une narcisse selon les récits), Hadès, frère de Déméter amoureux de la jeune déesse, sortit de terre, l’enleva et l’emmena aux Enfers. Perséphone eut quand même le temps de crier afin que sa mère l’entende.

L’errance de Déméter

Mais quand Déméter arriva, elle ne trouva aucune trace de sa fille. Elle parcourut le monde à pied, ou sur son char tiré par des lions, des serpents ou des dragons, sans boire ni manger pour la retrouver. Au bout de dix jours, le soleil, qui avait assisté à la scène, lui révéla que c’était Hadès qui avait enlevé Perséphone. Dans la version la plus connue, Déméter se rend aux Enfers pour que son frère lui rende sa fille. Mais il refusa, d’autant que Perséphone avait fini par être amoureuse de lui et qu’elle avait mangé des grains de grenade, ce qui la liait désormais aux Enfers. Alors, Déméter demande de l’aide à Zeus. Ainsi, le roi des dieux décida que Perséphone passerait les six mois froids de l’année aux Enfers et les six autres avec sa mère.

Autre version, l’abandon de Déméter

Dans une autre version, Déméter abandonna ses fonctions de déesse ; elle ne retournerait pas sur l’Olympe sans avoir récupéré sa fille. Sous les traits d’un vieille femme, elle erra, comme une âme en peine, dans le monde et observa les hommes. Jusqu’au jour où elle arriva à la cour du roi Céléos. Elle s’assit sur la pierre sans joie ou pierre triste, entourée de vieilles femmes qui discutaient et l’une d’elles, Lambé, parvint à la faire sourire. A partir de là, Déméter interrompt son jeune et devient nourrice, puis préceptrice de Démophon à qui elle apprend la culture du blé. Cependant, son absence en tant que déesse eut des conséquences car Zeus voyait la terre devenir stérile. Ainsi, il intervient et alla trouver Hadès, lui proposant comme dans l’autre version du récit un compromis. Perséphone passerait six mois de l’année avec son époux et les six autres avec sa mère.

« Je suis Déméter, que tous révèrent, la puissance la plus utile pour les dieux, et pour les hommes ».

Références

Peinture : Demeter Mourning for Persephone (E.de Morgan)

BD : Perséphone (L.L.Kournwsky)

Lien externe (fr) : La mission de Triptolème (BnF)

Lien externe (en) : One of the oldest gods (Ancient.eu)