Les juges des Enfers

Rhadamante, Minos et Eaque, les trois juges des Enfers.

Dans les mythes grecs, après leur mort, les âmes allaient aux Enfers, le royaume des morts, régit par le dieu Hadès. Quand les défunts avaient reçu les rites funéraires correctement, les âmes étaient emmenées devant le tribunal des morts. Situé dans le Champ de la Vérité, c’est un lieu inaccessible pour le mensonge. Devant cette instance, les défunts sont seuls face aux trois juges des Enfers et ne peuvent donc pas recevoir d’aide.

Juges des Enfers, Minos, Rhadamante et Eaque

A ce tribunal, siègent trois hommes choisis pour leur impartialité durant leur vie : Rhadamante, Eaque et Minos.

Rhadamante, fils de Zeus et d’Europe, marié avec Alcmène, mère d’Héraclès et veuve d’Amphitryon devint roi de Lycie. Durant sa vie, il se montra un roi juste, sévère envers les fautifs quand il le fallait. Il est souvent représenté assis sur un trône devant l’entrée des Champs Elysées, un sceptre en main, à côté du titan Cronos.

Eaque, fils de Zeus et d’Egine est né sur l’île d’Oenoné où il fut roi ; il est le père de Pelée et le grand-père d’Achille. Héra, jalouse de l’infidélité de son mari Zeus, avec Egine, remplit de serpents tous les cours d’eau de l’île, et fit souffler des vents puissants pendant des mois. Les récoltes furent perdues, la famine s’installa et les habitants de l’île commencèrent à mourir. Eaque se plaignit plusieurs fois auprès de Zeus, qui, finalement fit pleuvoir sur l’île des fourmis ; devenant des hommes en touchant le sol, elles furent nommées les myrmidons. Très patients et très puissants, ces hommes parvinrent à résister aux conditions difficiles de l’île.

Minos, frère de Rhadamante, régna sur l’île de Crête avec sagesse. Afin de faire  appliquer les lois sans problème, tous les neuf ans, il se rendait dans une caverne, où il prétendait que Zeus lui donnait des directives pour son peuple. Il est le plus méticuleux des juges, il examine tous les faits de la vie du défunt, ne laissant aucun détail lui échapper. Il est souvent représenté un sceptre à la main, parmi des ombres.

Rhadamante et Eaque instruisent le procès du défunt et annoncent leur sentence selon la valeur de l’âme du mort. En cas de désaccord, Minos tranche et sa décision est irrévocable. Il ne peut y avoir que deux issues, pour le défunt, face à ce tribunal : les Champs Elysées si son âme est pure, ou, dans le cas contraire le Tartare. Les juges peuvent cependant modérer la condamnation ; certains crimes pouvant être expiés, la condamnation au Tartare n’est que temporaire. En comparaison avec la tradition chrétienne, le Tartare fait à la fois office de Purgatoire et d’Enfers.

 

Références :

Mangas et animes : Saint Seiya (M.Kurumada)

 

Image : Les trois juges de l’enfer (G.Doré, Musée d’art et d’histoire de la Rochelle)