Nergal ou Erra

Dieu majeur babylonien ayant plusieurs rôles Nergal est principalement la divinité des morts.

Enfant du dieu du Ciel Ea (ou Enki), Nergal est guerrier, violent, dont l’arc et les flèches sont les armes. Orgueilleux, il aime les épidémies et la guerre, il est souvent comparé à un taureau sauvage, fonçant et provoquant des ouragans et des déluges, qui ne renonce jamais.

Il connaît la mort, se confrontant à elle, allant la chercher, si bien qu’il alla jusqu’à conquérir les Monde Inférieur (les enfers babyloniens). Ereshkigal la fille d’Anu y avait construit son royaume, un lieu indépendant dans lequel les dieux ne pouvaient y accéder sans délaisser leur dignité auparavant et risquant même d’y rester prisonniers. Cependant, Ereshkigal s’était éloignée des siens en faisant cela et elle ne pouvait plus quitter son royaume pourparticiper aux banquets célestes. Les dieux lui proposèrent qu’elle envoie un émissaire pour la représenter et lui rapporter sa part. Ainsi elle envoya son prêtre Namtar et en respect pour Ereshkigal, tous les dieux posèrent un genou devant lui. Seul Nergal refusa de s’agenouiller devant lui et quand Namtar le raconta à Ereshkigal, elle le renvoya pour qu’il lui ramène Nergal afin de l’exécuter.

Si les dieux étaient d’accord sur le fait que Nergal devait être puni, celui-ci se cacha parmi eux quand Namtar vint le chercher et le prêtre repartit sans lui. Ereshkigal le renvoya à nouveau et cette fois-ci Nergal n’eut d’autre choix que de faire face à ses actes, ne pouvant pas se cacher plus longtemps. Il se rendit dans le Monde Inférieur avec quatorze démons que lui donna son père. Il envoya deux par deux les démons sur chaque porte des enfers et quand elles furent tombées, il se rua devant Ereshkigal.

Laissant parler sa colère et sa violence, il attrapa Ereshkigal par les cheveux, la jeta au sol et lui mit le couteau sous la gorge, prêt à la décapiter. Ereshkigal n’ayant pas le choix, elle lui promit sa main et ses pouvoirs sur le Monde Inférieur s’il l’épargnait. Nergal accepta. Ainsi il devint le chef terrible des Sibitti, les dieux infernaux. Envers Ereshkigal il se montra doux envers celle qui était désormais sa reine.

Dans une autre version, Nergal se rendit de lui-même au Monde Inférieur fasciné par Ereshkigal. Ea lui avait donné un siège en bois (lui permettant de revenir chez les vivants) sur lequel il ne devait s’asseoir que là-bas et sur place, il ne jamais y manger, boire et avoir de relation avec Ereshkigal. Cependant Nergal surpris un jour Ereshkigal au bain et ne résista pas à ses charmes et lui fit l’amour pendant sept jours. Après cela, Nergal s’enfuit et retourna chez les vivants, laissant une Ereshkigal dans le désespoir.

Ereshkigal par l’intermédiaire de Namtar, menaça les dieux de déverser des maux sur le monde, si son amant ne lui était pas renvoyé. Si Nergal aidé par Ea, se cacha dans un premier temps sous l’apparence d’un idiot de village, il finit par se rendre dans le Monde Inférieur avec les quatorze démons, car les gardiens des sept portes du Monde Inférieur ne le laisseraient pas passer. Arrivé devant Ereshkigal, il la brutalisa comme dans l’autre version et obtint également sa main, devenant le souverain du Monde Inférieur. Il fit ensuite à nouveau l’amour à Ereshkigal durant sept jour, scellant tout retour chez le monde des vivants.

On le trouva ainsi souvent sous le nom d’Erra, représenté sur le lit conjugal, apaisé mais fatigué, ne dormant pas assez. Incapable de prendre une décision, devenu plus oisif, le monde finit presque par oublier l’existence de ce dieu désormais en retrait. Les Enfers étaient calmes ne connaissant que le silence et les armes prenant la poussière, alors que les hommes, les animaux se multipliaient. Les Sibitti exaspérés par la situation finirent par demander à Erra de pousser son cri de guerre, que les armes soient reprises et que le sang coule.

Erra accepta devant ce monde vivant dans l’excès. Il poussa son cri, terrifiant hommes et dieux et décida de tout détruire, rompre l »équilibre créé par les dieux par la mort et le sang. Erra se méfiait cependant de Marduk qui pouvait s’opposer à ses projets, aussi il décida d’agir avec ruse. Dans un premier temps, il dit à Marduk qu’il voulait redorer sa statue, mais cela ne suffisait pas. Marduk continuait de se méfier et ne voulait pas provoquer le Déluge nouveau en se levant de son siège. Erra le rassura, lui promettant de maintenir l’équilibre entre Ciel et Terre, convainquant Marduk qui retourna au séjour des dieux.

Erra veilla sur le monde comme il l’avait promis, le monde continuant de vivre paisiblement, le temps de tromper tout le monde. La vigilance des autres dieux étant endormie, Erra déchaîna sa colère subitement. Les temples furent profanés, les villes furent désertées, les familles se déchirèrent, les hommes se dévorèrent entre eux, les handicapés couraient plus vite que les valides, tout était sans dessus-dessous et l’ordre des choses inversé. Satisfait de la réussite de son plan, Erra retourna aux Enfers et peu à peu, les choses retrouvèrent leur ordre initial.