Tamamo-no-Mae

Tamamo-no-Mae

Dernière modification le 27/07/2021 par Mibetama

La plus célèbre des kitsune, la légendaire Tamamo-no-Mae des mythes japonais.

Introduction

C’est une kitsune, un Yōkai ou esprit magique, une renarde à neuf queues, pouvant changer son apparence. L’histoire de Tamamo-no-Mae est contée dans l’Otogi-zōshi, écrit durant la période Muromachi.

Tamamo-no-Mae

Histoire

Favorite de l’empereur retiré

Tamamo était une femme hors norme du Japon. Ayant, en apparence, une vingtaine d’années, elle était très belle, sentait toujours bon, ses vêtements ne se froissaient pas et ne se salissaient jamais et elle avait des connaissances dans tous les domaines. Malgré ses origines modestes, mais grâce à ses atouts, elle entra facilement dans la cour impériale et devint la favorite de l’empereur retiré Toba no In.

Le joyau lumineux

Un soir consacré à la poésie, alors qu’une tempête souffla toutes les lumières, on dit que tout le monde vit le corps de Tamamo luire dans l’obscurité. Les ministres virent en elle un démon, mais l’empereur perçoit cela comme la confirmation qu’elle est une personne exceptionnelle. C’est ainsi qu’il la nomma Tamamo-no-Mae, la Demoiselle Joyau Lumineux.

Le mal de l’empereur

Quelques mois plus tard, Konoe l’empereur régnant et son père Toba no In furent atteints d’un mal mystérieux. Prêtres et devins défilaient pour les examiner, mais aucun ne parvint à déceler l’origine de leur maladie ni comment la soigner. Vient ensuite l’astrologue et exorciste Abe no Yasuchika, qui découvrit rapidement la véritable nature de Tamamo. Pour lui, le but de Tamamo était tout simplement de prendre le trône. Seulement l’empereur refusa de chasser Tamamo qu’il aimait trop.

Abe no Yasuchika organisa alors un cérémonie en l’honneur de Taisan Funkun, un dieu de l’Au-delà, seigneur du Mont Taï. Au cours du rituel, Tamamo se sentit mal et ne tenant plus, elle finit par tout avouer et s’enfuit. L’empereur envoie  Kazusa-no-suke et Miura-no-suke, ses deux meilleurs guerriers aux trousses de Tamamo, pour la tuer. Tamamo leur échappa à plusieurs reprises mais elle finit par sentir que sa fin approchait. Un soir, elle apparut à Miura-no-suke en rêve, sous sa forme de femme et l’implora de ne pas la tuer le lendemain, mais le guerrier refusa.

La pierre tueuse

Le lendemain, Miura-no-suke et les autres guerriers la retrouvent dans la lande de Nasu, la préfecture de Tochigi aujourd’hui. Avec une flèche, le guerrier tua la kitsune qui se transforma en pierre. Cette pierre, nommée le Sessho-seki signifiant pierre tueuse, est hantée par l’esprit maléfique qui s’était emparé de Tamamo. Quiconque touche cette pierre meurt.

Ce rocher resta maléfique jusqu’à ce que le prêtre bouddhiste Genno s’arrêta près de lui. Menacé par la créature, il exécuta un rituel jusqu’à ce que l’esprit accepte de ne plus hanter la pierre. Il apprit lors de cette rencontre, que Tamamo avait commis d’autres méfaits en dehors du Japon. En Inde, elle avait poussé l’empereur Hanzoku à la guerre contre ses voisins, afin de réaliser un rituel demandant mille têtes de rois. En Chine, elle avait été mariée au roi Yuwao et avait provoqué la chute de la dynastie des Zhou Occidentaux.

Références

Littérature : Otogi-zōshi

Théâtre : nô Sessho-seki, Tamamo-no-Mae (Kabuki)

Jeux vidéo : Ōkami (Capcom), Fate/Extra (Type Moon)

Lien externe (en) : Lady Duckweed (Yokai.com)

Image : Fate Extra (Type Moon)