Définition de la magie

Art ancestral, la magie est au cœur de la fantasy, de mythes et il convient donc d’en donner la définition

Tenant une placé prépondérante dans le genre, il se doit de donner la définition de la magie. C’est avant tout un art, si bien que l’on parle d’art magique et ses origines remontent très loin dans le temps, en faisant une des disciplines les plus anciennes avec l’astrologie et mêlée avec ce qui deviendra des sciences, comme la médecine et l’optique. Elle est à ses débuts pratiquée par des prêtres, chamanes, sorciers, qui sont généralement également médecins et astrologues. Le mot magie vient d’ailleurs du grec mageia signifiant sorcellerie, qui donna le mot latin magia. Ce n’est que par la suite, bien que longtemps après que la médecine et l’optique se dissocieront de la magie, puis l’astrologie s’en sépara à son tour.

Ainsi on parlera par la suite véritablement de mages, pour les praticiens de cet art. A la différence des sciences, surtout de la médecine, la magie reste une discipline moins ouverte, pratiquée par un cercle restreint de personnes. Si certains arts peuvent être enseignés de manière assez large, la magie ne se transmet que de bouche à oreille, de maître à disciple et l’individu doit voir des prédispositions naturelles pour la pratiquer.

On pourrait se dire qu’on peut accéder à la magie via des écrits, ce qui en soit est possible. Seulement il s’agit souvent de grimoires de sorts ou rituels, qu’on ne peut accomplir sans être mage ou le cas échéant demandant une certaine expérience. Quant aux écrits généraux sur le sujet, il a fallu attendre le début du XXème siècle pour en avoir un. Écrit par Papus et ayant pour titre Traité de magie pratique, il y explique comment se présente la formation d’un mage.

Mais la question de fond reste qu’est-ce que la magie ? C’est une discipline, un art mystérieux et secret, consistant à étudier et manipuler les forces occultes de l’univers. C’est un art du geste, de la parole et de la pensée, par les trois moyens pour l’utiliser. La magie peut provenir de sources différentes, la mana étant la plus célèbre et utilisée. La discipline contient de multiples branches, la division en deux grands domaines étant la plus courante, avec d’une part le magie blanche et de l’autre la magie noire, chacune ayant ses pratiques et ses intentions. Si on définit globalement la magie blanche comme celle du bien et la noire comme celle du mal, ces définitions sont très imprécises, elles manquent de clarté quand on regarde de plus près ces deux domaines. Les magies élémentaires peuvent s’y ajouter et quelques autres disciplines moins courantes ou très spécifiques. De plus chaque spécialité peut utiliser un support différent pour être pratiquée : symboles, astres (surtout la Lune), chiffres, ressources naturelles, force intérieure, etc,…

Elle est pratiquée pour deux intérêts majeurs : la connaissance et/ou le pouvoir. En obtenant des connaissances on obtient du pouvoir, mais en obtenant du pouvoir on obtient des connaissances. Cependant si on cherche en premier la connaissance, on va comprendre plus facilement les forces mises en jeu et agir avec prudence. La magie est utilisée avec sagesse, sans chercher à obtenir du prestige, des biens ou autre chose, ni même plus de pouvoir. Elle est donc utilisée le plus souvent de manière altruiste et c’est la voie la plus utilisée par les mages blancs. Au contraire, en cherchant avant tout le pouvoir, on cherche avant tout dans la magie la possibilité d’accomplir certaines choses, elle est plus un outil pour atteindre ses objectifs. Ce qui est plus pratiqué par les mages noirs, bien que bon nombre d’entre eux mènent des recherches avant l’obtention du pouvoir.

Pratiquer la magie demande une grande ouverture d’esprit, ainsi il y a des ponts entre cette discipline et d’autres. Des liens restent entre la magie et l’astrologie, l’alignement des planètes et les phases de la lune pouvant influencer les sortilèges. Mais dans la mythologie, la philosophie, la théologie, les mages trouvent également des choses les intéressant. La science est une des disciplines pouvant avoir le plus de lien à travers l’alchimie, certains mages la pratiquant. Inversement les alchimistes bien que mettant plus en œuvre la science, regardent tout de même la magie.