Une saison fantasy à la BnF

Après l’exposition consacrée à Tolkien, la Bibliothèque nationale de France (BnF) va poursuivre ses événements autour de la fantasy de Janvier à Mars 2020. Intitulé Fantasy, retour aux sources, cet événement va revenir sur le genre en lui-même.

BnF, Fantasy retour aux sources

La Bibliothèque nationale de France met cet hiver à l’honneur un genre littéraire devenu en quelques années un véritable phénomène : la Fantasy. Du livre au cinéma, en passant par la musique, la bande dessinée ou le jeu vidéo, elle imprègne notre culture contemporaine. J.R.R. Tolkien, George R.R. Martin ou encore J.K. Rowling et les adaptations audiovisuelles de leurs œuvres ont contribué à populariser cet imaginaire qui fait la part belle au surnaturel et à la magie. La Fantasy incarne à merveille les jeux d’interdépendance et d’hybridation qui s’opèrent de plus en plus entre les différents médias. Adaptations, reprises et détournements renforcent la notoriété des œuvres et leur assurent un succès toujours plus grand. La BnF propose une plongée au cœur du genre pour mieux le décrypter à travers un site internet, un jeu vidéo, des conférences et une sélection documentaire en salle A.

A travers l’événement, la BnF revient sur l’histoire de la fantasy et ses débuts au XIXème siècle, ses codes, parfois détournés par certains maîtres du genre et son évolution l’amenant à toucher un large champs de médias au-delà du livre comme la BD, le jeu vidéo, le cinéma et la b.

Une vitalité créative extraordinaire que la BnF a choisi d’explorer, en donnant la parole aux acteurs de la Fantasy contemporaine à travers un cycle dédié et plusieurs temps forts : un site « Fantasy, retour aux sources », un jeu vidéo « Le Royaume d’Istyald », des conférences, ainsi que des jeux et films. Historiens, universitaires, créateurs et game designers viennent partager leur passion et leur vision de la Fantasy, qui, au-delà du phénomène culturel et transmédiatique, soulève la question complexe d’un certain rapport au monde.

Un site internet

C’est tout d’abord à travers un site internet que la BnF débutera son événement. Le contenu s’appuiera sur la collection de la BnF déjà riche en ressources avec des ajouts grace à des partenariats avec de grands noms de l’illustration comme Alan Lee, John Howe ou Ted Nasmith, mais aussi des acteurs de l’industrie vidéoludique comme Blizzard Entertainment (World of Warcraft), Ubisoft et Bethesda Softworks (The Elder Scrolls).

Le site se découpe en quatre parties, chacune destinée à aborder la fantasy de manière différente : pour jouer son aventure (et apprendre les codes du genre), pour la découvrir (ou la connaître mieux), la comprendre (pour approfondir) et transmettre (dans un but pédagogique).

Le Royaume d’Istyad

Royaume d'Istyald

Disponible sur le site internet et en salle, Le Royaume d’Istyad est un jeu vidéo narratif (proche des Visual Novels) de fantasy, créé par les Éditions multimédias de la BnF avec Florent Maurin en game designer et Anato Finnstark en tant que creative illustrator.

Accompagné d’une guide, mystérieuse sorcière qui en sait plus qu’elle n’en dit, l’internaute fera de nombreuses rencontres, trouvera des objets formidables et résoudra des énigmes pour, finalement, relever un immense défi. En effet, l’Arbre du savoir, source de toute connaissance et de toute sagesse, se meurt. Avec lui, c’est l’équilibre même du monde d’Istyald qui est menacé. Et c’est au joueur qu’il revient de trouver un moyen de le sauver.

A travers ce jeu d’exploration et d’énigmes, les joueurs pourront découvrir le genre de la fantasy et ses codes.

Les conférences

Abordant différents thèmes et médias autour de la fantasy, sept conférences avec des experts et créateurs du genre viendront animer et enrichir l’événement.

Jeudi 16 janvier
Anthologie d’un genre littéraire : origine, influence et perception de la Fantasy.
En écho au site Internet que lui consacre la BnF, cette conférence présente le genre multimédiatique de la Fantasy, depuis ses origines au XIXe siècle et ses sources dans les mythes et le folklore jusqu’aux évolutions de sa réception contemporaine.
Conférence d’Anne Besson, professeure en littérature comparée, UFR Lettres et Arts, université d’Artois.

Jeudi 23 janvier
Construire des mondes
Master class d’Erwan Le Breton, membre de l’équipe Editorial Creative Services d’Ubisoft et ancien directeur artistique de la licence Might and Magic.

Jeudi 30 janvier
« World of Warcraft », l’incarnation d’un genre
Plongée dans l’univers de « World of Warcraft », à travers une analyse de sa direction artistique et de ses composantes Fantasy. Cette séance est accompagnée d’une performance live de concept art par Florian Devos.
Conférence de Marine Macq, directrice et commissaire de la galerie d’art vidéoludique Pixel Life Stories et Jean Jouberton, master en muséologie des nouveaux médias, Université Sorbonne Nouvelle.

Jeudi 6 février
Masterclasse
Anato est amoureux de la Fantasy depuis ses 10 ans. Florent n’y connaissait pas grand-chose avant de commencer à travailler sur le sujet pour la BnF. Ensemble, ils racontent l’élaboration Royaume d’Istyald ».
Par Florent Maurin, game designer et Anato Finnstark, creative illustrator.

Mardi 25 février
Play conférence : Créer un univers Fantasy. L’exemple de « The Witcher 3. Wild Hunt »
Le dernier titre de la série « The Witcher », conçue par le studio polonais CD-Projekt d’après les ouvrages d’Andrzej Sapkowski, permet de questionner la manière dont jeu vidéo et littérature s’approprient l’Histoire et se répondent dans la création d’une univers fictionnel.
Séance animée par Romain Vincent, chercheur associé du département de l’Audiovisuel, Tony Fortin, journaliste et Justine Breton, maîtresse de conférences en littérature française, université de Reims (sous réserve).

Jeudi 5 mars
« De Conan le barbare à Game of Thrones » : la Fantasy au cinéma
L’histoire du cinéma Fantasy est ancienne et riche. Elle nous entraîne à l’orée du 7e
art, sur plusieurs continents. Dans chaque situation, le genre a développé des thématiques complexes qui méritent d’être (re)découvertes et analysées.
Conférence de William Blanc, historien.

Jeudi 12 mars
Le Roi Arthur, un mythe contemporain
La légende du roi Arthur, qui contient déjà tous les codes de la Fantasy, inspire les créateurs de tout horizon. Comment les médias contemporains (cinéma, série, jeu vidéo, comics, etc.) continuent-ils de faire vivre ce mythe médiéval ?
Conférence de Justine Breton, maîtresse de conférences en littérature française, université de Reims Champagne-Ardenne et William Blanc, historien.

Autres animations

Aux événements principaux s’ajouteront des projections de films classiques du genre (Die Niebelungen, Le Magicien d’Oz, L’Histoire sans fin, Labyrinthe, Zardoz , le Hobbit) sur des postes mais aussi en salle de cinéma de 12h00 à 17h00 (Frankenstein, le cycle Harry Potter, L’Histoire sans fin, Le Labyrinthe de Pan, Les animaux fantastiques, Le Seigneur des Anneaux, Monthy Python : Sacré Graal !).

Il y aura aussi des jeux (les premiers UltimaDark SoulsThe WitcherWarcraftMight and Magic), des bornes d’arcade (Gauntlet, Dragon’s Lair, Ghouls’n Gouls, Golden Axe), Skyrim en réalité virtuelle.

La musique sera aussi à l’honneur avec les bandes sons de licences de jeux comme Legend of Zelda et Final Fantasy, mais aussi avec des groupes de musiques comme Led Zepellin qui se sont inspirés de la fantasy.

Des livres audios de George R.R. Martin et des extraits de Tolkien lisant ses textes sur la BBC seront également présents.

Du côté de l’exposition, la BnF proposera ses pièces (éditions originales, collector, pochettes de disques, livrets de jeux de rôle, magazines, etc…) et celles prêtées par les partenaires de l’événement (l’édition collector de World of Warcraft. Cataclysm, la version japonaise de The Legend of Zelda sur Famicom, Ultima III,…).

 

Lien externe : site de l’événement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *