La Santeria

Dernière modification le 09/11/2020 par Ervael

Croyance de Cuba, la magie Santeria vient des origines des cubains.

Introduction

Bien que très connue à Cuba mais parfois moins des étrangers, la Santeria ou Regla de Ocha est une très ancienne croyance magique des cubains. Elle tire ses origines dans les racines de ce peuple, en Afrique et la religion yorouba. On la trouve également sous les noms de Regla de Ifá, Regla de Osha-Ifá, Regla lucumí, lucumi (ou lukumi).

Description

La Santeria est une pratique étroitement reliée aux divinités Orishas des demi-dieux personnifiant la nature, envoyés par le dieu suprême yoruba Olorun. Ochún (ou Oshun) la déesse de l’amour, Changó le dieu du feu et Yemayá la déesse originelle de la mer en sont les trois principales divinités sur les vingt-quatre que l’on retrouve à Cuba.

La Santeria est pratiquée par les Babalawos, les prêtres Santeria à travers qui les dieux s’expriment. Ce sont des oracles, vêtus de blanc avec des fonctions également religieuses. La plupart d’entre eux vivent dans le port de la Havane, considéré comme le cœur de la Santeria.

Les adeptes sont des personnes recherchant une protection quotidienne à travers les Orishas, se faisant couronner santo. Pour le devenir cela demande de suivre un processus long et complexe, débutant par une cérémonie d’initiation.

Les objets principaux utilisés dans la Santeria sont des coquillages pour lire l’avenir et des herbes pour chasser les esprits ou une aider dans des problèmes amoureux. On trouve également un bracelet protecteur composé de perles de différentes couleurs remit avant le couronnement pour devenir santo.

La Santeria a un important attrait touristique et il n’est pas rare de voir des Babalawos lire l’avenir contre de l’argent, sans toutefois aller contre leurs principes religieux,

Les Orishas

  • Changó : personnifie le feu, la foudre, les tambours, la danse, la guerre.
  • Eshu : messager.
  • Ibeyis (les) : enfants jumeaux de Changó et Ochún.
  • Obatalà : créa la Terre et apporté l’esprit ainsi que les rêves aux hommes. Personnifie la paix, la sagesse et les songes.
  • Obbá : personnifie le foyer, le mariage, femme légitime de Changó.
  • Ochosi : personnifie la chasse.
  • Ochún (ou Oshun) : l’amour, la féminité.
  • Odduá : dieu des morts et des esprits.
  • Oggun : guerrier et forgeron.
  • Omolú : l’exilé lépreux, protecteur des maladies contagieuses.
  • Orula : la divination.
  • Oyá (ou Yansà) : première femme de Changó personnifiant le vent.
  • Yemaya : personnification des océans et de la maternité.

Références

Lien externe : Religion à Cuba (Cubania)