La Belgariade

Dernière mise à jour le par

Succès surtout aux États-Unis, la Belgariade est l’œuvre majeur de David Eddings.

Présentation

Saga des années quatre-vingt dix de l’américain David Eddings, la Belgariade est une œuvre de fantasy qui a dépassé ses frontières, bien que jouissant d’une très forte popularité sur le continent américain. Ce qui permit à cet univers d’être complété par une suite et deux préquelles.

Si les thèmes abordés dans la saga sont les courants de la fantasy, comme les personnages, l’auteur les travaille en profondeur pour les rendre complexe. Les titres des tomes sont originaux par le fait d’être liés aux jeux d’échecs, ce qui n’est pas sans lien à l’histoire où les stratagèmes sont nombreux.

Livres

Histoire

A l’aube des temps, six des sept dieux du monde se partagèrent les peuples humains de la terre. Seul Aldur décida de rester seul pour méditer pour créer une Orbe au grand pouvoir. Cependant, Torak le dieu dragon, lui déroba et déclencha la guerre des dieux. Les six autres dieux s’opposèrent à Torak qui voulu protéger son peuple en contraignant l’orbe. Mais l’Orbe se dressa contre lui, le défigurant et le privant d’un bras.

Plusieurs siècles se sont coulés, le réveil de Torak approche et l’Orbe a de nouveau disparu. Belgarath, le premier disciple d’Aldur, avec plusieurs compagnons partent rechercher l’Orbe avant que Torak ne la retrouve à nouveau. Pour cela il va devoir retrouver le dernier descendant des Gardiens de l’Orbe, dans ce qui se présente comme un jeu d’échec cosmique…

Belgariade

Tomes (par ordre chronologique)

  • Belgarath le sorcier
  • Polgara la sorcière
  • La Belgariade
    • Le Pion blanc des présages
    • La Reine des sortilèges
    • Le Gambit du magicien
    • La Tour des maléfices
    • La Fin de partie de l’enchanteur
  • La Mallorée