Fuxi

Fuxi

Dernière modification le 14/08/2021 par Ervael

Dieu chinois ayant participé à la création, Fuxi est le souverain des cieux.

Introduction

Également nommé Fu Hsi ou Fo Hi, Fuxi est le frère ainsi que l’époux de Nuwa la déesse créatrice de l’humanité. Il est souverain des cieux et le premier des trois dieux Augustes, les fondateurs de la civilisation chinoise.

Fuxi

Description

Comme sa sœur, Fuxi est un homme-serpent que l’on représente avec une queue de serpent ou de dragon. Dans sa main, il tient une équerre. Il est souvent représenté dos à dos ou se faisant face avec Nuwa, qui tient une équerre. Ainsi, tous les deux symbolisent le ciel et la terre, le soleil et la lune, le Ying et le Yang.

Fuxi et Nuwa

Après que Nuwa eut créé l’humanité, il l’aida pour instruire les hommesIl leur apprit la cuisson, la chasse avec des armes en os, en bambou, en bois, la pêche, la forge pour créer des armes en métal.

Il est souvent désigné comme un empereur, chef des Huaxia, les peuples de l’antiquité, qu’il unit sous un même peuple et qui furent à l’origine des Han. Il fit construire la capitale à Chen et donna le symbole du dragon à son peuple.

Déluge et cérémonie du mariage

Dans une des versions du mythe de la création, Fuxi et Nuwa survécurent au Déluge sur un bateau. Réalisant qu’ils étaient les seuls capables de repeupler la terre, ils consultèrent les cieux car ils étaient réticents à s’unir étant frère et sœur.

Chacun grimpa sur un montagne et y alluma un feu. Si les fumées des feux se rejoignaient, alors cela était le signe qu’ils pouvaient s’unir. Ce qui se produisit et ils se marièrent, repeuplant ensuite la terre.

Culte

Le lieu de culte majeur de Fuxi est au Temple de Fuxi dans la ville de Tianshui, située dans la province de Gansu. Construit sous la dynastie Ming, il a dû être réparé à neuf reprises. Depuis 1988, c’est un lieu de pèlerinage pour honorer les ancêtres lors de l’anniversaire de dragon (13 mai en calendrier chinois).

Un autre lieu important est le Tombeau de Taihao à Huaiyang dans la province de Henan dans lequel il reposerait. On peut également citer l’immense sculpture dans un rocher le représentant à Xiangyang dans la province de Hubei.

Références

Liens externes (fr) : Le mythe chinois (BnF), le dieu emprisonné dans la roche (Paris Match)

Liens externse (en) : The creation of humanity (Ancient Origins), Astana Graves painting (UNESCO)

Images : image 1, image 2 (Wikipédia)