L’alchimie

Science de l’occulte, l’alchimie allie les savoirs scientifiques à la magie.

L’alchimie est considérée pour certains comme l’ancêtre de la chimie, qui elle est devenue plus rigoureuse, moins philosophique et plus scientifique.

Le but premier de l’alchimie est d’étudier la matière et ses transformations. Elle se base sur des pratiques scientifiques, voire plus artisanales, sur la philosophie de l’hermétisme, reposant sur les idées de microcosme et de macrocosme. Aristote, pour la philosophie sera une référence pour les alchimistes. Le philosophe pose quatre grandes principes sur la matière :

  • qu’elle est continue et uniforme (symbolisé par l’Ouroboros)
  • qu’elle se compose de quatre éléments : eau, vent, terre et le feu
  • qu’elle peut avoir un ou plusieurs états parmi quatre : chaud, froid, sec et humide
  • que le vide n’existe pas

Symbole ou cercle d'alchimie

L’alchimie est née en Egypte, et atteint son apogée du XIVème au XVIème siècle en Europe, où beaucoup feront de Hermès Trismégiste, un personnage légendaire de l’antiquité grecque son fondateur. On lui attribue texte de la mythique Table d’Émeraude , une sorte de bible, composée de douze formules les guidant.

Cette discipline a été pratiquée dans de nombreux pays en dehors de l’Europe, comme l’Inde, la Chine, tout le continent africain et la cité de Babylone.

C’est au XVIIème siècle, avec la Renaissance, que son déclin commencera jusqu’à sa totale disparition. Mais au XXème siècle, certaines personnes très intéressées par cette ancienne discipline, vont lancer des recherches dans ce domaine si vaste.

La plus grande quête des alchimistes sera de trouver la fameuse Pierre philosophale, qui permettrait la transmutation du plomb en or (dont le phénix est utilisé comme symbole pour le processus, le lion vert pour l’or ou l’aigle pour le passage de métal à or). Une autre grande recherche, sera celle de l’élaboration de l’Élixir de jouvence, qui pourrait guérir toutes les maladies et donner la jeunesse éternelle.

L’alchimie repose sur le principe de l’équilibre naturel, connu aussi sous le nom d’échange équivalent. Toute chose a un opposé, et pour l’obtenir, un sacrifice ou une perte de même quantité est nécessaire. De plus, quoique que l’on fasse, rien ne se crée ni ne disparaît, mais tout se transforme perpétuellement dans un cycle de destruction et recréation. Un alchimiste ne travaillant pas avec ces principes est considéré alors comme un irrégulier ou un fraudeur ; utilisant mal son savoir, ses expériences peuvent avoir des conséquences désastreuses et peuvent bouleverser l’équilibre du monde. L’union des contraires est aussi souvent utilisée, comme l’utilisation du mercure et du souffre (le caducée étant le symbole de ce principe et ces deux matériaux).

Dans la fantasy, les alchimistes sont considérés comme des mages. Ils sont capables de donner la vie à de la matière ou à des golems par l’alliance de leurs connaissances des matériaux et de leurs compétences en magie. Ils agissent aussi sur la matière, soit à l’aide de potions dites « magiques », soit par leurs talents innés.

Au départ, ce sont des mages, qui ont choisi de se spécialiser dans cette discipline. Tous les sorciers ont des connaissances en alchimie et la pratiquent ne serait-ce qu’un peu pour fabriquer des potions et des talismans ; mais ils n’atteignent pas le niveau des alchimistes plus spécialisés, qui possèdent un savoir largement supérieur.

Alchimiste

« Lorsqu’une chose évolue, tout ce qui est autour évolue de même. »

Paolo Coelho, l’Alchimiste

« L’alchimie est à mi-chemin entre la poésie et les mathématiques, entre le monde du symbole et celui du nombre. »

Marie-Madeleine Davy, Initiation à la symbolique romane

 

Références :

Animes et mangas : Fullmetal Alchemist (H.Arakawa)

 

Liens externes : Qu’est-ce qu’un alchimiste (ICEM), L’or la magie des alchimistes (Futura Sciences)

 

Images : Fullmetal Alchemist (Renders-Graphiques), Victoria Frances