Les pérytons

Créatures hybrides, les pérytons sont des ennemis mortels pour les hommes.

Sortes d’aigles pourvus de cornes de cerf, au pelage bleu ou vert (ou parfois les deux), dont le bec est pourvu de dents acérées, les pérytons sont des créatures très particulières. Outre leur apparence, leur propriété la plus étrange est le fait que leur ombre est celle d’un humain et non semblable à leur apparence. Ils sont également invulnérables aux armes humaines, ce qui les rend très difficiles à vaincre. Dans les jeux de rôles, on les trouve parfois sous une apparence différente, celle d’un cerf à tête de chien et doté d’ailes.

Péryton

Malgré les aspects que l’on peut leur donner et l’élégance qu’ils ont, les pérytons sont mauvais par nature. On raconte qu’ils sont les âmes réincarnées de meurtriers, de marins ou des fantômes. Si de base ils se nourrissent de terre sèche, ils sont également carnivores et raffolent de la chair humaine, au point même d’aimer se rouler dans du sang humain. On raconte cependant qu’un péryton ne dévore qu’un seul humain durant son existence.

Ils n’en restent pas moins une menace à ne pas négliger, d’autant qu’ils se déplacent parfois pas groupe. Ainsi on leur attribue parfois des défaites, comme celle des romains lors de la deuxième guerre punique (opposant Rome à Carthage). Dans un écrit du rabin Jacob Ben Chaïm, celui-ci raconte que le consul Publius Cornelius Scipio vit sa flotte en partie décimée dans le détroit de Gilbratar par une nuée de pérytons. Chaque créature fondait sur un légionnaire pour le dévorer et se rouler dans son sang avant de repartir et ils ne parvenaient pas à les repousser, leurs armes ne leur faisant rien. Scipio finit par avoir l’idée d’ordonner à ses légionnaires de lever leurs boucliers pour les exposer au soleil. Les rayons se réfléchissant sur les boucliers, les pérytons furent aveuglés et n’y voyant plus pour attaquer, ils s’en allèrent.

On ignore avec exactitude leur origine, mais une légende dit qu’il seraient originaires de l’Atlantide. Pouvant voler, ils auraient pu s’échapper du continent lorsqu’il sombra dans les eaux. On dit également qu’il arrive qu’ils vont de temps en temps survoler où se trouvait l’Atlantide, désirant y retourner.

 

Références :

Littérature : Le Livres des êtres imaginaires (J.L.Borges)

Jeux de rôle : Donjons et Dragons (Wizards of the Coast), Pathfinder et Shadowrun (Black Book)

Jeux vidéo : World of Warcraft (Blizzard), Star Ocean (Square-Enix)

 

Image : Donjons et Dragons (Wizards of the Coast)