L’exorcisme

Pratique ancestrale, l’exorcisme est un rituel pour expulser des entités maléfiques.

Introduction

L’exorcisme, dont le nom vient du grec exorkismos signifie faire prêter serment, est souvent associé au christianisme catholique qui l’a institutionnalisé. Cependant, cette discipline a débuté au IIème siècle avant J.-C en Mésopotamie. De manière générale, l’exorcisme est un rituel servant à rejeter un démon ou un autre être maléfique qui a pris possession d’un individu.

L’exorcisme s’exerce également pour un objet qui aurait servi de réceptacle à une entité.

On retrouve également cette pratique dans le spiritisme et dans toutes les disciplines en lien avec les esprits tels : le chamanisme et le vaudou, mais aussi dans l’islam avec la Ruqiya  (servant à repousser les djinns).

La fantasy, les univers imaginaires, certains jeux utilisent souvent l’exorcisme dans leurs scénarios ou systèmes, renforçant sa dimension magique.

La possession

La nécessité d’un exorcisme se pratique pour une personne infestée par un démon. La personne est en proie à des crises dans lesquelles elle se contorsionne, pousse des cris (parfois inhumains) et prononce injures et blasphèmes. Parfois, elle parle dans une autre langue, souvent celle des démons.

Le possédé bénéficie aussi de certaines aptitudes du démon : force surnaturelle, pouvoirs de télékinésie, pouvoirs divinatoires. Elles lui permettent de dévoiler et de parler de choses secrètes ou cachées qui lui étaient inconnues auparavant.

La conscience du possédé se remplace par celle du démon pendant les crises, donc la personne ne garde généralement pas de souvenir de ce qui lui est arrivé.

Exorcisme et psychiatrie

Avec le temps et l’avancée des sciences, beaucoup de cas jugés comme de la possession d’esprit se révélèrent en réalité faire partie du domaine de la psychiatrie, tels les cas de schizophrénie. C’est ainsi que l’exorcisme est moins pratiqué par le Vatican, celui-ci dirige ces cas-là vers les psychiatres. Ceci permet ainsi de déceler les personnes ayant réellement besoin du rituel ou non ; les cas non expliqués par les sciences et guéris par les rituels sont très rares.

Les prêtres exorcistes ont d’ailleurs amélioré leur rituel. À près quatre cents ans d’utilisation, ils  y ont intégré des méthodes venant de la médecine et de la psychiatrie. Une distinction est de ce fait mise en place entre exorcisme mineur pour les cas pathologiques, et grand exorcisme pour les cas rares et inexpliqués qui demandent le rituel original.

Le rituel

Dans le cas de l’église catholique, mais similaire dans d’autres cultes ou dans des univers imaginaires, le rituel d’exorcisme repose sur des prières s’adressant au démon, des chants, des signes de main (comme l’imposition) et l’utilisation d’objets sacrés (crucifix, eau bénite,…).

À l’issue du rituel, le démon accepte de se retirer de la personne dont il a pris possession ; toutefois, cela est souvent fait par le biais d’un échange ou d’un accord. Si le contrat vient à être rompu, alors le démon reprend possession de sa victime.

Références

Cinéma : L’Exorciste (W.Friedkin), L’Exorcisme d’Emily Rose (S.Derrickson)

Télévision : The Exorcist (J.Slater)

Anime et mangas : Blue Exorcist (K.Kato)

Dernière modification le 30/11/2021 par Mibetama