L’ésotérisme

Terme lié aux arts magiques et au surnaturel, l’ésotérisme peut être flou dans sa définition.

La magie étant au cœur de la fantasy, une foule de domaines liés aux arts magiques ou paranormaux gravitent au tour. Le terme d’ésotérisme peut donc se trouver au détour d’un sujet. Cependant l’ésotérisme est une notion floue, voulant dire un peu tout, englobant des choses assez éloignées. De manière générale on l’utilise pour désigner des pensées ou pratiques en marge ou secrètes comme la théosophie, l’alchimie, les tarots, l’occultisme,… . Des enseignements réservés à des initiés et donc pratiqués dans des cercles restreints.

Des théoriciens ont cherché à définir le terme et trois grandes directions ont été mises en avant : la première dit que l’ésotérisme désigne tout ce qui touche à l’irrationnel dans notre époque. La seconde pose des critères bien précis mais tombe dans les stéréotypes que l’on connaît, en matière de sorciers et autres personnages liés à des arts peu communs. L’ésotérisme y est donc la pratique d’obscurs, étranges et en marge.

Reste la troisième direction, qui se veut plus ouverte, celle prise par les universitaires, (la filiale ésotérisme existant dans plusieurs pays dont la France), qui a définit plus précisément avec des critères bien choisis le domaine. Le mot ésotérisme venant des mots esoteros signifiant au-dedans, les ésotérologues situent donc le champ d’action de la discipline en soi. Il y a également la notion de secret, car l’ésotérisme cherche à résoudre des questions ou mystères. Ce qui écarte l’alchimie qui était pratiquée très ouvertement. Le premier sens du mot est donc la recherche de mettre en lumière un secret, comprendre un mystère mythique ou réel avec ses propres ressources.

L’ésotérisme est donc lié à la connaissance, la recherche de savoirs secrets ou mystérieux. Cependant certaines visions de ce domaine font que l’on ne peut atteindre son objectif que par sa propre volonté et des techniques spirituelles, soit en se transcendant. Ainsi par cet aspect, on retrouve le terme d’ésotérisme dans toutes les religions. Courants au sein du Christianisme, le soufisme (des doctrines cachées) dans l’Islam, la kabbale dans le judaïsme, le taoïsme, certaines branches du bouddhisme en sont des exemples.

 

Références :

Littérature : La Divine Comédie (Dante), Pantagruel (Rabelais), Faust (Goethe)

Cinéma : Excalibur (J.Boorman)

 

Lien externe : signets de la BnF