Osiris ou Ousir

Divinité majeure du panthéon égyptien, Osiris règne sur le royaume des morts.

Osiris (en grec) ou Ousir (en égyptien) est à l’origine le dieu de la fertilité et de la végétation, avant de devenir le dieu des morts. Présidant le Tribunal des Morts, il veille au bon déroulement du jugement des âmes et à leur survie dans le monde souterrain.

Osiris

Il a cinq attributs : le pilier Djed, la barbe postiche, la crosse, le flagellum et la couronne blanche Atef.

Fils des dieux primaires Geb et Nout, il est l’héritier au trône et devient roi des terres noires d’Egypte. ; son frère Seth lui reçu les terres stériles.

C’est un roi exemplaire. Il enseigne les secrets de la terre à son peuple, ainsi que diverses pratiques comme la pêche par exemple. Avec sa femme Isis, ils sont aimés de leurs sujets. Ensembles, ils amènent la civilisation aux égyptiens.

Malheureusement pour Osiris, Seth, n’ayant pour terre que des déserts, mit en place un stratagème pour renverser son frère. Lors d’un banquet, il fit venir un somptueux coffre et lança un défi ; la personne qui pourrait y entrer parfaitement gagnerait celui-ci. Osiris étant grand et le coffre ayant été construit à sa taille, il y pénétra aisément. A l’instant où il fut à l’intérieur, Seth le fit sceller et le jeta dans le Nil. Dérivant jusque dans la mer Méditerranée, Osiris finit par mourir noyé.

Plus tard, sa dépouille fut retrouvée par Isis, qui le fit enterrer dignement. Mais Seth trouva le tombeau ; il découpa la dépouille de son frère en quatorze morceaux qu’il dispersa dans le Nil.

Une fois encore, Isis partit à sa recherche et retrouva tous les morceaux du corps de son époux, excepté son phallus avalé par un poisson. Avec l’aide de Nephtys et Anubis, elle reconstitua Osiris et recréa son phallus avec de l’argile. Puis elle lui redonna vie quelques secondes, afin qu’il lui donne un enfant. Naîtra alors de cette union Horus, l’héritier d’Osiris destiné à venger son père.

Reconstitué par l’embaumement d’Anubis, Osiris devient alors la première momie ; il est alors le dieu des morts et le seigneur de l’Au-delà.

« Osiris, tu es parti, mais tu es revenu ; tu t’endormis, mais tu as été réveillé ; tu mourus, mais tu vis de nouveau. »

Texte des pyramides

Références

Liens externes : Un dieu de l’Egypte ancienne (Musée du Louvre), Les enfers (BnF), Le cortège du dieu englouti (Connaissance des arts)

 

Image : Osiris et le Pharon Ay, village pharaonique Caire