Râ ou Rê

Râ ou Rê

Dernière modification le 10/08/2021 par Ervael

Dieu solaire et créateur, Râ est le dieu le plus important de la mythologie égyptienne.

Introduction

Râ est le dieu le plus important de l’Égypte ancienne. Son nom est similaire au mot ra : la bouche, la porte. Quant à , le nom se rapproche du mot reh signifiant le feu. Son culte à débuté dans la cité d’Héliopolis, avant de s’étendre à toute l’Égypte.

Description

Il est représenté par un faucon surmonté d’un disque solaire et de l’uraeus (un serpent). Le Khépri, le scarabée représentant le soleil en devenir (l’aube) est l’une de ses formes.

Râ ou Rê

Fonctions

C’est le dieu suprême, apportant l’ordre et la vie dans l’univers grâce à sa lumière. Dieu solaire, sa course régit le temps soit les heures, jours, mois, années et saisons. Son influence était telle qu’il était constamment présent et qu’il fut fusionné ou confondu avec d’autres divinités, comme Amon ou Atoum. Il était surtout vénéré à Iounoun et Heliopolis. Sous le règne de Chéphren à la IVème dynastie, le titre de sa Re signifiant Fils de Rê fut ajouté aux nombreux titres du pharaon.

Il est à l’origine de tout et il est Un. L’idée dans cette phrase peut paraître obscure, mais elle s’explique par le fait qu’il appartient à la triade de la création, constituée de Khepri le soleil du matin, Râ le soleil de midi et Atoum celui du soir. Ainsi chaque jour Râ se lève pour illuminer le ciel et le parcourt dans sa barque, toujours de la même manière, mais pourtant de trois façons différentes. Le soir, quand il disparaît, il continue d’éclairer en partie le monde car si le soleil est son œil, la lune est son second. Il règne sur la grande ennéade composée des neuf dieux primordiaux soit : Shou, Tefnout, Geb, Nout, Osiris, Horus, Isis, Seth et Nephtys. Dans ce groupe, il ne forme qu’un avec Khepri et Atoum.

La transformation de Râ

A l’origine il possédait un corps, mais avec le temps et son âge grandissant, il se transforma. Ses os devinrent en argent, ses membres en or et ses cheveux en lapis-lazuli. Sa vieillesse entraîne une révolte des hommes qui doutaient de sa capacité désormais à régner. Face à cela, il réunit le conseil des dieux. Noun lui conseille d’envoyer aux hommes son œil contre eux car c’est la meilleure arme contre les comploteurs. Ainsi il envoya son œil sous la forme de Sekhmet (parfois définie comme l’une des autres formes d’Hathor). La déesse devint sanguinaire, traquant les humains partis se cacher dans le désert pour y échapper. Sekhmet revint de sa mission victorieuse mais prit goût à cela. Râ créa un jus ayant la couleur du sang pour l’enivrer et lui faire oublier son objectif initial.

L’élévation de Râ aux cieux

Après cet épisode, Râ se sentit fatigué et convoqua de nouveau les autres dieux. Noun lui conseille de monter sur Nout transformée en vache. Elle le conduit un matin voir le royaume pour le contempler. Les hommes s’arment pour se combattre entre eux. Dégoûté de cette vue, Râ demanda à Nout de l’élever. Nout devint la déesse du ciel et Râ dieu du soleil. Si Râ est désormais apaisé, Nout l’est moins car elle a le vertige. Râ créa huit génies pour soutenir chaque patte de la vache céleste et demanda à Shou le dieu du vent de souffler sous elle pour la maintenir. On dit que quand Râ s’éleva au ciel, l’humanité perdit définitivement son innocence, la guerre devenant son pire fléau.

Depuis qu’il est aux cieux traversant chaque jour le ciel sur sa barque, Râ doit affronter le serpent Apophis qui désire le vaincre, afin d’anéantir la lumière et plonger le monde dans l’obscurité. Un affrontement éternel dans lequel personne ne gagne, Râ étant aidé par Isis, Bastet et Seth.

Références

Lien externe :  (Osiris.net), (Thotweb)

Image : Wikipédia