Will-o’-the-wisp ou feu follet

Will-o’-the-wisp

Dernière modification le 26/06/2021 par Ervael

Les Will-o’-the-wisp sont des esprits de défunts.

Introduction

Ces esprits portent le nom de Will-o’-the-wisp en Angleterre, spook-lights ou ghost lights aux États-Unis. En France, ils portent l’appellation de feux follets (du latin ignis fatuus qui signifie feu bouffon). Sous quelque appellation que ce soit, ce sont des manifestations d’esprits émanant de défunts.

Description

Ils apparaissent sous la forme de flammes bleutées et jaunâtres ; ils volent au-dessus du sol ou de l’eau. Mais, ils n’ont que l’apparence de flammes, car ils ne brûlent pas et ne produisent pas de fumée. Quelquefois, selon les écrits, ils ressemblent à des orbes de lumières.

Will-o’-the-wisp ou feu follet

Ces feux follets surviennent uniquement la nuit pendant quelques dizaines de secondes, et de ce fait sont éphémères. Selon les cas, l’intensité de leur lumière varie, ainsi ils sont autant aveuglants que très flous.

Généralement, ils apparaissent dans des lieux humides comme les marais, les cimetières. La science nous donne en partie, une explication de leur présence : la décomposition des corps enterrés à même le sol dégageant du méthane crée ces feux follets. Ce phénomène est moins intense lorsque les défunts sont ensevelis dans un cercueil.

Afin de s’en prémunir, il faut planter une aiguille dans le sol pour que le Will-o’-the-wisp traverse son chas. Pendant ce temps, on a le temps de s’enfuir. Si on se trouve près d’un étang, il est bon de savoir que ces flammes suivent les pierres que l’on jette à l’eau.

Origines

Selon les légendes, ce sont des esprits malins. Pour la religion catholique, ces feux follets sont des âmes condamnées puisqu’ils réclament des prières pour sortir du Purgatoire. Dans de nombreuses régions, on retrouve cette interprétation : les Will-o’-th-wisp sont les âmes tourmentées de personnes mortes tragiquement. Ainsi, en Argentine, les Luz Mala (signifiant Lumière méchante) sont des âmes errantes de défunts enterrés sans sacrement après leurs décès. De même, les Chhir Batti (qui signifie Lumière de fantôme en kutchi) sont les âmes en peine des cadavres de régions inondées en Inde. 

Cependant, dans d’autres parties du monde, les Will-o’-th-wisp ont une autre version. En Australie, en Italie ou en Angleterre, ils égarent les voyageurs pendant la nuit. D’ailleurs, on les relie à la légende de Jack O’Lantern en Angleterre parce que justement, ces esprits entraînent les voyageurs dans les précipices.

Au Pays de Galles, ils annoncent la mort d’un proche. Ils adaptent leur taille en fonction de leur victime : plus ils sont grands,  plus la future défunte sera âgée.

En ce qui concerne les pays nordiques (Suède, Danemark et Finlande), les Will-o’-the-wisp indiquent l’emplacement de trésors. Néanmoins, quand les esprits disparaissent, alors, seulement les trésors pourront être déterrés.

Par contre, en Asie, ce ne sont pas des esprits car les Will-o’-the-wisp sont des flammes produites par les kitsune. D’ailleurs, sur leurs représentations les feux follets entourent les kitsune.  Malgré tout, il arrive parfois que ces esprits soient également associés aux cimetières.

Références

Littérature : Seigneur des Anneaux (Tolkien)

Jeux de rôle : Donjons & Dragons (Wizards of the Coast)

Jeux de carte : Magic : The Gathering (Wizards of the Coast)

Jeux vidéo : Secret of Evermore (Square-enix), Castelvania (Capcom), RuneScape (Jager),  Elder Scrolls (Bethesda), League of Legends (Riot Games)

Lien externe (fr) : D’où proviennent-ils ? (Futura Sciences)

Lien externe (en) : In the Spirit of Science (Ancien Origins)

Image : Flickr