Nyx

Divinité primordiale de la nuit, Nyx est une déesse importante de la mythologie grecque.

Origine et description

A l’origine du monde selon la mythologie grecque, il n’y avait que le Chaos primordial, duquel naquirent d’abord Érèbe, le dieu primordial des ténèbres et Nyx, la déesse primordiale de la nuit. Ainsi, par ses origines, Nyx est une des divinités les plus anciennes du panthéon du grec.

Si comme beaucoup de divinités primordiale, elle n’a pas de représentation et de description précise, on sait qu’elle vit aux confins du monde et possède le don de prophétie. On sait également que c’est une déesse plutôt bienveillante, surtout envers ses enfants avec qui elle est très protectrice. De plus on sait que sa puissance est redoutée car si Zeus a combattu les titans, il craint Nyx et n’a jamais couru le risque de se retrouver à devoir l’affronter. L’exemple est lorsque Hypnos endormit un jour Zeus pour s’en prendre à Héraclès. Hypnos s’étant réfugié auprès de sa mère, Zeus renonça à se venger car cela l’aurait obligé à devoir se mesurer à Nyx qui protégerait son fils.

Quand elle est représentée, dans des périodes plus récents que l’antiquité, elle se présente comme une femme dotée d’ailes, portant un voile bleu nuit sur le visage. Parfois elle est sur un char noir tiré par des chevaux sombres.

Enfants

Son importance n’est pas dû qu’au fait de son ancienneté et son rôle, mais aussi du fait qu’elle est la mère de nombreux êtres. Parmi les principaux, on peut citer tout d’abord ceux avec Érèbe. Avec lui elle donna naissance à Éther le dieu primordial de l’air, mais aussi à Héméra la lumière et Épiphron la prudence.

Elle engendra seule plusieurs divinités, les plus célèbres sont les frères jumeaux Thanatos et Hypnos, respectivement dieu de la mort et du sommeil, mais aussi d’Éris la déesse de la discorde, ainsi que Némésis, la déesse de la vengeance. Les Hespérides, les Moires sont également ses filles. Certaines sources la désignent également comme la mère de la déesse Hécate, de Charon le passeur du Styx (fleuve qui serait son fils dans certaines versions). D’autres enfants lui sont parfois attribués, mais les auteurs ne s’accordent pas sur ceux-là.

Références

Littérature : L’Illiade (Homère), Théogonie (Hésiode), Héros de l’Olympe (R.Riordan)

Peinture : Nyx (H.Fantin-Latour), La Nuit (A.Renaud), La Nuit (G.Moreau)