Zeus ou Jupiter

Dernière mise à jour le par

Divinité de la foudre, Zeus est le roi des dieux grecs et le maître de l’Olympe.

Naissance et Titanomachie

Zeus ou Jupiter pour les romains, était destiné à une fin cruelle : dévoré, comme tous ses frères par leur père Cronos. Sa mère, Rhéa parvint à le sauver, en le remplaçant par une pierre et sa grand-mère Gaïa l’emmena dans une caverne. C’est la chèvre Amalthée, qui, jusqu’à sa mort, le nourrira ; il confectionnera avec sa peau un bouclier et la chèvre sera l’un de ses symboles (avec la foudre et l’aigle par la suite). et il fut éduqué par le dieu des sous-bois Pan ou des bergers dans une autre version.

Sa première femme fut la nymphe aquatique Métis (qui est dans certains récits la mère d’Athéna). Il lui demanda de faire boire à Cronos un vomitif, pour qu’il régurgite ses enfants. Une fois ses frères et sœurs délivrés, Zeus étant leur libérateur, il devint alors leur meneur. Afin de vaincre les titans, il délivra les cyclopes et reçut d’eux le Foudre, ses frères Hadès et Poséidon recevant un trident et un casque d’invisibilité. Après avoir délivré les hécatonchires, ils entrèrent en guerre avec Cronos et ses frères ; c’est alors la Titanomachie que Zeus remporta. A l’issue des combats, les titans emprisonnés dans le Tartare, Zeus, Hadès et Poséidon se partagèrent le monde. Zeus choisit la terre.

La Gigantomachie et Typhon

Arriva ensuite une nouvelle période de guerre. Gaïa, mère de Cronos, fut mécontente que son petit-fils ait tué son propre père. Elle poussa les géants contre lui, et alors, débuta la Gigantomachie ; cependant, Zeus, ses frères et sœurs ainsi que leurs enfants gagnèrent victorieusement.

Cependant Gaïa désirait toujours faire tomber Zeus et elle créa Typhon, un monstre aux cents têtes de dragon. Zeus l’affronta en duel, mais Typhon lui arracha les tendons et les cacha. Devant cette défaite, la plupart des membres du camp de Zeus se réfugièrent en Egypte. Seule Athéna resta pour veiller sur son père et Hermès qui entreprit de récupérer les tendons. Ayant retrouvé sa force, Zeus retourna combattre Typhon et le repoussa jusqu’au Mont Etna, où il l’écrasa dessous. Après cette victoire, Gaïa  reconnu la suprématie de Zeus et renonça à le faire tomber.

Le roi des dieux

Dès lors, commença le règne absolu et incontesté de Zeus où il apporta une nouvelle vision des dieux. A l’inverse des premiers maîtres de la terre tels que Cronos qui sont des forces primaires immenses, la première génération de dieux est plus « humaine ».

« Tu es si bien le suprême seigneur de l’Univers que rien sur la terre ne se produit sans toi, rien dans le ciel éthéré, rien dans la mer ».

Hymne à Zeus

Zeus ou Jupiter

Comme tout roi, il vit dans la richesse. Que ce soit son fouet, son manteau ou tous ses autres attributs, il les fait forger en or. Il déteste le désordre ; et de l’Olympe, il veille sur le monde comme il veille sur les vierges et femmes qu’il peut séduire. C’est un grand coureur de jupons, il ne manque pas d’ingéniosité pour arriver à ses fins et il se métamorphosera  de nombreuses fois pour cela.

« Si Zeus voulait donner une reine aux fleurs, la rose régnerait sur toutes ».

Sapho

Les enfants illégitimes de Zeus

De ses aventures naissent un grand nombre d’enfants illégitimes tels qu’Héraclès par exemple. Après Mêtis, il eut d’autres femmes officielles, telles que Thémis (Justice et Loi), et c’est finalement sa sœur Héra qu’il épousera. De leur union naîtra Arès, le dieu de la guerre.

Parmi sa longue liste de conquêtes, on peut signaler Mnémosyne qui engendra les Muses, Déméter qui lui donnera Perséphone, Lêto qui lui donnera Artémis et Apollon et Maïa une des filles d’Atlas qui lui donna Hermès. De la race humaine, il donna la vie plusieurs fois : de Danaé naquit Persée, de Sémélé naquit Dionysos, de Léda naquirent Hélène et Pollux, avec Alcmène il engendra Héraclès, ceci  pour nommer les plus connues.

Références

Littérature : L’Iliade (Homère)

Peinture : Io et Zeus (Le Corrège), Jupiter et June (J.Barry),  Zeus et Thétis (A.Ingres), Jupiter et Sémélé (G.Moreau), Jupiter et Mercure (J.C.Loth), L’enfance de Zeus (J.Jordaens)

Gravure : La statue de Zeus à Olympie (F.von Erlach)

 

Liens externes : Le Panthéon d’Homère (BnF), Métope Ouest du temple d’Olympie (Musée du Louvre)

 

Image : Age of Mythology (Ensemble Studios)