Dernière modification le 28/05/2024.

La Fantasy est un genre bien à part, ayant ses propres caractéristiques et donc sa définition.

Introduction

Fantasy est un mot anglophone à ne pas confondre avec le mot “fantasie”. Elle regroupe tout ce qui a trait au merveilleux et au magique. Dans les premiers temps, sa définition est souvent celle-ci :

 “Des fictions qui dépassent le cadre de l’expérience humaine ordinaire.”

Mais après qu’elle ait explosé avec Tolkien, les universitaires américains M.B. Thym, R.H. Boyer et K.J. Zahorski la définissent de cette manière :

“La fantasy est un genre littéraire composé d’œuvres dans lesquelles des phénomènes surnaturels, irrationnels jouent un rôle significatif. Dans ces œuvres, des événements arrivent, des lieux, des créatures existent, mais ne peuvent pas arriver ou exister selon nos standards rationnels ou nos connaissances scientifiques.”

Livre fantasy

Les deux catégories

Ce genre se divise en deux catégories : l’heroic fantasy (l’histoire se centre sur un héros face à son destin et ses aventures) et la high fantasy ou fantasy épique (l’histoire s’axe sur un groupe de personnages devant sauver le monde). Au sein de la high fantasy, les universitaires distinguent la myth fantasy où les pouvoirs sont de nature divine (puisant ses sources dans les mythologies) et la fairy tale fantasy où les hommes ont des pouvoirs (puisant ses sources dans les contes et légendes).

Sources, fantastique et science-fiction

La fantasy puise ses sources dans les mythes, les légendes, les folklores et les contes, pour créer des univers le plus souvent médiévaux, peuplés de créatures et d’êtres magiques et légendaires. Il ne faut pas la confondre avec le fantastique et la science-fiction (sf).

Dans le fantastique le surnaturel surgit et surprend, alors on cherche une explication rationnelle. Le fantastique peut faire référence à des légendes, parfois issues de faits ayant existé (comme l’histoire de Vlad Tepes qui engendra le mythe de Dracula). Ainsi, les deux sont mêlés, surtout pour les anglo-saxons, pour qui la fantasy appartient au fantastique. En France il y a distinctions des deux genres.

La sf joue sur le réel et l’irréel, dans des mondes où la science et la technologie tiennent une grande place. Tous les faits qu’y si déroulent sont rationalisés et ont une explication. Le fantastique repose sur le surnaturel, la sf sur la technologie; mais c’est la magie qui tient une place prépondérante dans la fantasy. Ce qui sort de l’ordinaire y est commun, on ne cherche pas à l’expliquer, car c’est un fait dont les habitants sont habitués.

“La science-fiction est quelque chose qui pourrait se produire – et la plupart du temps, vous n’en auriez pas envie. La fantasy est quelque chose qui ne pourrait pas se produire – alors que vous aimeriez souvent que cela arrive.”

— Arthur Charles Clarke

Il existe cependant des croisements entre ces genres. On parle de médiéval-fantastique quand on trouve des éléments venant du fantastique (comme les vampires, lycans,…) dans un univers moyenâgeux, ou d’urban fantasy quand cela ce déroule dans notre monde et à notre époque. On peut également citer le steampunk fantasy, qui en plus de proposer des univers de type victoriens comme le veut le genre, possède des éléments propres à la fantasy.

Bien qu’étant littéraire au départ, la fantasy s’est étendue à beaucoup de domaines comme le cinéma, la musique, les jeux de rôle, de plateau, de cartes, le jeux vidéo, la BD, les arts graphiques,…

Références

Livres : Encyclopédie de la fantasy (J.Allen, Rouge & Or), Encyclopédie de la fantasy (J.Baudou, Fetjaine), Littérature fantastique (J-L.Steinmetz, PUF)

Liens externes : comprendre ce qu’elle est (BnF), genre littéraire (PocheSF), qu’est-ce que ce genre (Monde Fantasy)

Image : Pixabay