Arjuna

Dernière mise à jour le par

Personnage majeur du Mahâbhârata, Arjuna est le meneur des Pândavas.

Naissance

C’est dans le poème épique le Mahâbhârata où l’histoire d’Arjuna, le blanc (ou le pur), est racontée. Quatrième fils de Kuntî, il a pour père le dieu des orages Indra. Il a été conçu suite à la malédiction par un sage de Pându, le mari de Kuntî et roi de Hastinâpura. Il ne pouvait pas avoir d’enfants, mais sa femme avait été bénie par un autre sage, lui permettant de s’unir avec cinq dieux. Arjuna est le dernier de la fratrie, ses demi-frères étant Yudhisthira (ou Youdhistara) l’ainé, Bhîma (ou Bhimsa) le colosse et Karna, et. Il n’y a pas de cinquième frère, car Kuntî donna à sa sœur Madrî sa dernière bénédiction.

Arjuna grandit avec Yudhisthira et Bhîma, ils furent nommés les Pândavas, signifiant fils de Pându. Karna ne grandit pas avec eux, car il avait été abandonné à la naissance par Kuntî, ayant été conçu alors qu’elle était fiancée à Pându. Alors qu’ils étaient encore jeunes, Pându mourut et c’est leur oncle Dhritarâshtra qui prit la place de régent en attendant qu’ils soient en âge de régner.

Dhritarâshtra éleva les Pândavas comme ses propres enfants aux côtés des siens, qui étaient surnommés les Kauravas. Ils étaient instruits aux armes tous ensemble par Dronacharya et Arjuna se révéla être un archer hors pair. Il devint aussi le meneur des Pândavas.

Le premier conflit contre les Kauravas

Cependant peu à peu une jalousie s’instaura entre les Pândavas et les Kauravas, qui éclata lorsqu’ils durent combattre le roi Drupada. Dhritarâshtra et les Kauravas échouèrent, mais les Pândavas parvinrent à capturer Drupada. La haine des Kauravas envers les Pândavas devint plus forte et lorsque Duryodhana, l’aîné des Kauravas obtint le trône, ainsi que le consentement de son père de tuer les Pândavas. Il organisa pour cela une fête dans un palais dont il fit recouvrir les murs de beurre pour le rendre inflammable et brûler tous les Pândavas à l’intérieur. Cependant Arjuna et les siens l’apprirent à temps et s’enfuirent avec leur mère.

Exil, paix et jalousie

Exilés, les Pândavas se déguisèrent en brahmanes pour ne pas être retrouvés. Un jour lors d’un concours de tir à l’arc, Arjuna remporta la main de Draupadî, ignorant qu’elle était la fille de Drupada et donc une princesse. Sa mère lui ordonna de partager la jeune femme avec ses frères et Arjuna accepta. Cependant Arjuna fut reconnu lors du concours et les Kauravas apprirent ainsi que leurs ennemis étaient en vie. Si Duryodhana voulu les tuer à nouveau, Dronacharya lui conseilla de leur céder la moitié du pays et instaurer la paix.

Duryodhana et ses frères acceptèrent et les Pândavas s’établirent dans le Khândavaprashta, une région désertique. Ils y fondèrent la cité d’Indraprashta devenue Delhi aujourd’hui, une ville magnifique et ils y invitèrent les Kauravas dans une grande fête.

Duryodhana fut à nouveau jaloux devant ce qu’Arjuna et ses frères avaient accomplis. Il fit alors ériger un nouveau palais d’or de lapis-lazuli. Il y invita les Pândavas, s’arrangeant durant les festivités pour que Yuddhishtra, le frère d’Arjuna perde aux dés contre Shakuni, les terres, la liberté et Draupadî. La jeune femme fut traînée devant les Kauravas qui essayèrent de déchirer ses vêtements, mais elle implora Vishnou, qui rendit ses habits indéchirables.

Dhritarâshtra cependant avait entendu un soir le cri d’un chacal et y voyant un signe de malheur pour ses fils, accorda trois vœux à Draupadî en guise de pardon. Elle demanda simplement la liberté des Pândavas et la sienne, n’utilisant pas le dernier, jugeant qu’ils n’avaient pas besoin de plus. Duryodhana n’était pas prêt cependant à abandonner et obtint un dernier lancé de dés, le perdant étant exilé pendant treize années. Les Pândavas perdirent à nouveau, Arjuna et les siens s’en allèrent à nouveau.

Le second exil

Durant cette période, Arjuna décida de partir seul de son côté. Suivant les conseils d’un sage, il alla trouver Shiva dans l’Himalaya, qui lui remit l’arme divine Pâshupata. Il continua son voyage et reçut de la part d’autres dieux d’autres armes. La dernière étape de son voyage fut de retrouver son père Indra pour s’entraîner avec lui et être prêt à combattre les Kauravas quand la période d’exil serait achevée.

Arjuna

La guerre contre les Kauravas

L’exil prenant fin, Arjuna et ses frères étaient prêts à combattre les Kauravas. Ils demandèrent l’aide de Krishna qui refusa, les Kauravas l’ayant aussi demandé. Cependant il accorda au Kauravas une grande armée et ses conseils au Pândavas. Avant que la guerre n’éclate, Arjuna et ses frères tentèrent cependant de négocier la paix une dernière fois, mais Duryodhana refusa. La bataille débuta donc et Arjuna affronta Karna. L’affrontement entre les deux frères fut serré jusqu’à ce que le char de Karna s’enlisa. Karna demanda à Arjuna de le laisser libérer son char comme le voulait la tradition, mais Arjuna suivit les conseils de Krishna, lui rappelant que les coups de traîtrise des Kauravas. Arjuna blessa alors gravement Karna avec l’arme divine Anjalika, mettant fin au combat.

La bataille tourna à l’avantage des Pândavas et les Kauravas tombèrent un à un. Ceux qui avaient bafoué Draupadî furent exécutés. Face à la défaite, Duryodhana céda le royaume contre sa vie, mais Yuddhishtra demanda un combat. Duryodhana accepta de combattre tous les Pândavas et Bhîma fut le premier. Bhîma gagna le combat sans le tuer et Duryodhana partit en rampant jusqu’à son camp. Deux alliés de Duryodhana partirent la nuit chasser des têtes de Pândavas, mais lorsqu’ils les apportèrent à Duryodhana, ils se rendirent compte qu’il ne s’agissait pas des leurs, car les Pândavas étaient en train de piller un autre camp Kauravas. Duryodhana accepta sa défaite et mourut, Arjuna et ses frères allèrent trouver Dhritarâshtra qui leur céda le royaume.

Références

Littérature : Le Mahâbhârata

Jeux vidéo : Fate/EXTELLA : Link (Type Moon)

 

Lien externe (en) : One of Mahabharata heroes (Ancient History)

 

Image : Wikipédia