Les mondes magiques celtes

Dernière modification le 16/08/2021 par Mibetama

Lieux légendaires, les mondes magiques celtes sont à l’écart de notre monde.

Introduction

Les récits légendaires mentionnent souvent des lieux magiques, situés sur d’autres plans, donc plus ou moins éloignés de notre monde. Les mondes magiques celtes, sont des lieux de vie de rêve, donc ce sont des endroits auxquels on aspire d’accéder, tant l’absence de tristesse et la vie idyllique font envie. Mais, bien que l’on en dénombre beaucoup, quatre sont majeurs chez les celtes.

Tir na nÓg, la Terre de Jeunesse

Le premier monde, mentionné dans le mythe de Oisin le fils de Finn mac Cumhaill, est Tir na nÓg, la Terre de Jeunesse. Oisin s’y rendit pour accompagner Niamh Chinn Oir, dite Niamh aux cheveux d’or, qui en était la reine et qui était tombée amoureuse de lui. Après avoir tué un géant pour y accéder, ils y vécurent heureux durant des siècles sans être soumis au vieillissement. Cependant Oisin se lassa et voulut revoir son pays ; il découvrit qu’il avait beaucoup changé. Niamh lui avait demandé de ne pas descendre de son cheval, mais il finit par oublier cette recommandation afin d’aider des hommes qui voulaient pousser un rocher. A peine touche-t-il le sol qu’il se mit à vieillir prenant l’apparence de son âge véritable. Ayant déjà plusieurs siècles d’existence, il mourut sur le champ.

Tir na mBam, la Terre des Femmes

Le second monde est Tir na mBam, la Terre des Femmes que visita Mael Duin. Avec dix-sept compagnons, il partit à la recherche des brigands qui avaient tué son père. Il se maria avec la reine des lieux, qui donna la main de ses filles à ses compagnons de voyage. Mais au bout de trois mois, les hommes voulurent rentrer chez eux. Cependant, chaque fois qu’ils prenaient la mer pour s’en aller, la reine lançait une ficelle au poignet de Mael pour le ramener à la rive. Un jour, un des compagnons parvint à saisir la ficelle et coupa la main de Mael pour le libérer, leur permettant ainsi de s’échapper.

Tir Tairngire, la Terre de Promesse

Le troisième monde, la Terre de Promesse, est Tir Tairngire. Certains disent que Mananna mac Lir, le dieu de la mer, y régnait. Toutefois, d’autres prétendent qu’il l’avait simplement visitée avec son fils Mongan. Beaucoup d’explorateurs cherchaient ce lieu car on disait qu’en y séjournant, on pouvait acquérir des pouvoirs magiques. On raconte que le moine chrétien Brendan trouva ce monde composé de plusieurs îles toutes merveilleuses, l’une étant l’Islande.

Tir fo Huinn, la Terre sous les Vagues

Le quatrième monde est Tir fo Huinn, la Terre sous les Vagues ; une ville submergée était également la cité d’Ys, construite par Gradlon. Sa fille, Ahès ou Dahut, trompée par le diable entraîne sa chute, en provoquant l’entrée des eaux dans la cité. Après cela, beaucoup racontaient que la vie continuait d’exister dans Ys.