Œdipe

Célèbre roi de Thèbes, Œdipe vainquit le sphinx et donna son nom à un complexe psychologique.

Peu après son mariage avec Jocaste, le roi Laïos se rendit chez l’oracle de Delphes pour savoir le destin de sa lignée et si son mariage serait heureux. L’oracle lui annonça un sombre destin : qu’il aurait un fils mais que celui-ci le tuerait. Ne désirant pas que ce destin s’accomplisse, Laïos répudia sa femme, mais celle-ci parvint un soir à l’enivrer et avoir un enfant de lui. Neuf mois plus tard, Œdipe naquit de cette union et Laïos se débarrassa aussitôt de l’enfant en lui perçant les chevilles et en l’abandonnant pendu par les pieds à un arbre.

Œdipe fut trouvé par le berger Phorbas de Corinthe. Apprenant l’histoire, la reine de Corinthe voulu voir l’enfant et n’en ayant pas, elle convint son mari Polybos de l’adopter. Arrivé à l’âge adulte, Œdipe apprit qu’il avait été adopté et désirant connaître ses origines, il se rendit chez l’oracle de Delphes, qui sans lui dire d’où il venait lui fit une prophétie :

« Tu tueras ton père et tu épouseras ta mère. »

Troublé par cette annonce, il s’en alla sur les routes et un jour un char le bouscula. Pris de colère, il s’attaqua au conducteur du char et le blessa gravement avec sa lance. L’homme s’effondra de son char et finit piétiné par ses chevaux. Cet homme n’était autre que le roi Laïos et la première partie de la prophétie venait de s’accomplir.

Œdipe arriva ensuite à Thèbes où le terrible Sphinx faisait régner la terreur. il dévorait tous ceux qui passaient devant lui et qui ne parviennent pas à trouver la solution de son énigme. Créon le frère de la reine gouvernant à la place du roi décédé il y a peu, promit le trône et la main de sa sœur à celui qui chasserait le monstre.

Œdipe et le Sphinx

Œdipe  se présenta devant ce monstre au corps de lion, queue de serpent, ailes d’aigles et tête de femme. La créature lui pose son énigme :

« Quel animal a quatre pattes le matin, deux à midi et trois le soir ? »

Sans hésiter, Œdipe répondit l’homme car au matin de la vie, il marche à quatre à pattes, adulte sur ses deux pieds et âgé avec une canne. La réponse étant correcte, la créature se jeta du rocher où elle était posée. Devenu héros et on lui donna sa récompense comme promit. Il devint le roi de Thèbes et épousa la femme du précédent roi, soit Jocaste. La seconde partie de la prophétie était accomplie, il avait épousé sa mère.

De son union incestueuse avec Jocaste, naquit quatre enfants : Etéocle, Polynice, Antigone et Ismène. Quelques années s’étaient donc écoulées quand la peste s’abattit sur la ville. Les thébains avaient été punis pour ne pas avoir vengé leur ancien roi. Œdipe alla voir le devin Tirésias pour savoir comment chasser ce fléau. Le devin annonça que la peste ne disparaîtrait que quand le meurtrier du précédent roi serait retrouvé. Œdipe ignorant qu’il était le coupable maudit le criminel et ne cessa d’interroger le devin, jusqu’à ce que celui-ci lui dise :

« Tu es le meurtrier que tu recherches. »

La vérité éclata et Œdipe réalisa que la prophétie s’est accomplie. Jocaste se pendit en apprenant cela et Œdipe se creva les yeux. Il fut chassé par ses propres fils et repartit sur les routes, tel un mendiant, accompagné d’Antigone qui fut la seule à ne pas l’abandonner. Il acheva sa vie à Colone, tué par les Erynies.

 

Références :

Théâtre : Œdipe (Corneille), La machine infernale (J.Cocteau)

Sculpture : Œdipe et Phorbas (F.Lecompte), Œdipe à Colone (J-B.Hugues)

Musique : Œdipus Rex (I.Stravinsky)

 

Lien externe : tableau d’Ingres (Musée du Louvre)

 

Image : Œdipe et le Sphynx (F-X Fabré)