Tristan et Iseut

Dernière mise à jour le par

Célèbre idylle, l’histoire de Tristan et Iseut est l’une des plus connues des légendes celtes.

Introduction

Mythe normand transmis par les poètes et mis à l’écrit pour la première fois au XIIème siècle, l’histoire de Tristan et Iseut (Iseult, Yseult, Isolde ou Ysolde) est un récit se déroulant dans les terres bretonnes. Les premières versions ont cependant en partie disparu, il a fallu attendre le XVIIIème siècle pour que les éléments soient réunis, afin de rédiger une nouvelle version complète.

Le géant Morholt

Le roi Rivalen périt à la guerre et sa conjointe Bleunween, avant de mourir de chagrin, donna naissance à Tristan. L’orphelin fut élevé par son oncle, frère de sa mère, Marc’h, le roi de Cornouaille.

Devenu chevalier, Tristan décida de mettre fin au tribut que son royaume devait au roi d’Irlande. Quand il arriva sur l’île, il dut affronter le géant Morholt, beau-frère du roi qui le blessa d’un coup d’épée empoisonnée. Malgré sa blessure, il arriva à terrasser le géant. Dans un dernier râle, Morholt lui révéla que seule Iseut, la fille du roi, pouvait le soigner. Donc,Tristan alla trouver Iseut qui le guérit, ignorant que le jeune homme venait de tuer son oncle.

Le mariage d’Iseut

Une fois rétabli, il rentra chez lui. Marc’h annonça, quelques semaines plus tard, qu’il désirait que Tristan lui succède sur le trône. Mais certains seigneurs, préférant un descendant direct, présagèrent cela de mauvais augure. Un matin, Marc’h trouva un cheveu d’or, déposé par un oiseau, et annonça qu’il épouserait sa propriétaire. Tristan proposa d’envoyer une ambassade en Irlande, afin de ramener Iseut, dont il se rappelait la belle chevelure.

Il repartit sur l’île et, dès son arrivée, dut affronter un dragon. Blessé de nouveau, Iseut le soigna encore une fois et s’aperçut qu’un morceau, correspondant à celui retrouvé dans le crâne de Morholt, manquait à l’épée de Tristan. Elle comprit ce qui était arrivé, mais décida de ne pas se venger. Tristan rencontra le roi d’Irlande qui accepta le mariage, afin de réunir les deux royaumes et faire cesser leur rivalité.

Le philtre d’amour

La jeune femme était déçue du peu d’intérêt que lui accordait Tristan ; néanmoins, elle le suivit en Cornouaille. Pendant le voyage, pour la désaltérer, il lui offrit de l’eau. Mais, il se trompa et prit un philtre d’amour, remis par la reine d’Irlande à Iseut pour sa nuit de noces avec Marc’h. Immédiatement, Tristan et Iseut tombèrent amoureux.

Tristan et Iseult

L’exil des amants

Bien qu’étant éprise de lui, Iseut épousa Marc’h. Sa servante ayant pris sa place dans le lit conjugal, les deux amants s’enfuirent vivre en forêt. Trois années passèrent et l’effet du philtre cessa peu à peu. Marc’h les retrouva et aperçut l’épée de Tristan plantée entre leurs deux corps endormis. Voyant en cela un signe de chasteté et de pureté de leurs sentiments, il remplaça l’épée de Tristan par la sienne et mit son anneau au doigt d’Iseut. Le lendemain, quand les deux amants se réveillèrent, ils constatèrent qu’ils avaient été découverts et Iseut retourna vivre auprès de Marc’h.

La fin des deux amants

Tristan quitta la Bretagne, sa vie devint une succession d’expéditions et de guerres. Il finit par épouser Iseut aux mains blanches, qui lui rappelait son ancienne compagne. Au cours d’une bataille, il fut gravement blessé par une lance empoisonnée, et comme toujours, seule Iseut pouvait le sauver.

Il la fit appeler et demanda que le navire qui la ramenait, si elle avait acceptée, hisse un pavillon blanc. Iseut accepta bien entendu de le sauver à nouveau. La nouvelle femme du chevalier, jalouse, lui mentit et annonça que la voile était noire. Profondément attristé, Tristan cessa de lutter et dépérit. Iseut le découvrit sans vie et se laissa également mourir. Le philtre avait cessé d’agir depuis très longtemps, mais leurs sentiments étaient devenus bien réels. Marc’h vint chercher les corps des amants ; il les fit enterrer côte à côte en Cornouaille, afin qu’ils restent ensemble pour l’éternité…

Références

Littérature : le Roman de Tristan et Iseut la blonde (J.Chocheyras), Tristan et Iseut (J.Bédier), Tristan et Iseult (R.Louis)

BD : la Quête de la fille aux cheveux d’or (X.Josset, F.Bihel)

Cinéma : L’Eternel retour (J.Cocteau), Tristan et Yseult (K.Reynlods)

Animation : Tristan et Iseut (T.Shiel)

Musique : Tristan (J-L Murat)

Opéra : Tristan et Isolde (R.Wagner)

 

Liens externes : Le roman (BnF), La légende (BnF), étude littéraire (Etudes Littéraires)

 

Image : Adele Lorienne