Les huldras

Jeunes femmes issues du folklore scandinave, les huldras cherchent les hommes et l’amour.

Huldras vient du norvégien skogsrà ou skovfrue signifiant dame de la forêt. Les suédois les appellent tallemaja ayant une signification similaire à la norvégienne.

Les huldras sont de très belles jeunes femmes dotées d’une queue de vache en Norvège et et de renard en Suède. Dans certains récits, elles ont également un trou dans le dos dont l’utilité reste obscure. Leur unique but est de se marier avec un humain. Pour cela elles se déguisent en bergères et vont charmer un homme ou se présentent à lui nues, la nuit dans la forêt, d’où la signification de leur nom.

Huldra

Si l’homme est déjà marié, elles se présentent sous la forme de tentatrice et donc nue, le tuant en absorbant toute son énergie vitale. Sous cet aspect elles rappellent un peu les succubes, mais la ressemblance s’arrête là, puisque les succubes n’ont que des comportements mal intentionnés. Les huldras peuvent avoir dans leur cas un bon comportement, quand l’homme qu’elle aborde n’est pas marié.

Dans ce cas, elles les séduisent pour les épouser et se présentent sous les traits d’une jeune femme calme et réservée. Le moment où ils voient leur queue est celui où leur amour pour elles est mis à l’épreuve. S’ils les repoussent, les huldras s’enfuient furieuses et dans certaines histoires elles deviennent hideuses. S’ils les acceptent comme elles sont, ils se marient et elles deviennent des épouses exemplaires. Par la suite, si leur époux les traitent correctement, elles perdent leur queue, mais si elles sont maltraitées, elles leur font perdre la raison et les marquent par le feu.

A noter qu’il existe un penchant masculins des huldras, les huldres qui ont pour seule particularité de posséder une force surhumaine.

Références

Image : MgnZ