Le Déluge

Dernière modification le 15/04/2021 par Mibetama

Mythe universel, le Déluge narre le recouvrement de la Terre par les eaux, provoqué par les dieux.

Introduction

De tous les récits, le Déluge est sans doute l’un des plus connus. Il est évoqué en premier dans l’Epopée de Gilgamesh chez les sumériens, chez les grecs et chez les indiens (pour ne citer que quelques civilisations). Ce mythe s’appuie sur des faits réels qui se seraient déroulés durant l’antiquité, chacun laisse son explication et donc, son récit.

Déluge

Origine et version sumérienne

L’origine du Déluge est divine. C’est un cataclysme, car pendant sept jours et sept nuits, de violentes tempêtes balayent la Terre et la recouvre d’eau. Les dieux  provoquent ce déluge pour punir les hommes qui, après l’Âge d’Or, ont perdu leur existence idyllique. L’humanité connaîtra désormais tous les maux auxquels elle n’était pas confrontée et les hommes se battront entre eux pour la richesse et le pouvoir.

“Six jours et sept nuits passèrent

Les tempêtes du déluge soufflaient encore

Les tempêtes du sud couvraient le pays.

Le septième jour

Les tempêtes du déluge

Qui telle une armée

Avaient tout massacré sur leur passage

Diminuèrent d’intensité

La mer se calma

Le vent s’apaisa

La clameur du déluge se tut

Je regardais le ciel, le silence régnait

Je vis les hommes redevenus argile

Les eaux étales formaient un toit

J’ouvris une petite fenêtre

La lumière tomba sur mon visage

Je m’agenouillai

Et me mis à pleurer

Les larmes coulaient le long de mon visage”

L’Epopée de Gilgamesh

La version sumérienne, reste à ce jour encore très vague, faute d’écrits intégraux intacts retrouvés. Le peu que l’on sait, c’est qu’après la construction des premières grandes cités, les dieux décidèrent de détruire l’humanité. Face à la décision de ses pairs, Ea décida de prévenir un de ses protégés afin qu’il survive. Il lui demanda de construire un immense bateau, dans lequel il placerait un couple de chaque espèce afin de repeupler la terre une fois les eaux retirées. Il se nommait Ziusudra ou Utnapishtim et deviendrait le nouveau premier homme duquel tous les autres descendent.

A la fin du déluge, les dieux vinrent contempler leur œuvre et trouvèrent Ziusudra et sa famille vivants, leur navire au sommet du mont Nizir. Enlil, le dieu du ciel et de la terre, devint furieux et voulut le tuer, mais Ea et Ishtar l’arrêtèrent. Finalement, hommes et dieux se réconcilient pour un nouveau départ de l’humanité et Ziusudra reçut l’immortalité. Gilgamesh, durant ses aventures, viendra le trouver pour connaître le secret de cette longévité et c’est ainsi que le Déluge  est mentionné dans son mythe.

Mythes similaires

Dans l’Ancien Testament, sur la demande de Dieu, c’est Noé, avec toute sa famille qui construit une arche, contenant un couple de chaque espèce vivante ; mais à la  différence  de Ziusudra, Noé n’est pas triste.

On retrouve une histoire similaire dans les mythes hindous, où la Terre était sur le point d’être submergée par les eaux. Vishnou prit alors la forme d’un petit poisson, Matsya, et se laissa pêcher par Manu. Quand Matsya fut grand, il demanda à Manu de le relâcher et le prévint du déluge en lui conseillant de construire une arche pour se protéger. Dans celle-ci, Manu met des créatures de toutes espèces ainsi que des graines. Quand les eaux arrivèrent, Matsya revint ; il était devenu gigantesque afin de tirer l’arche. Une fois les eaux retirées, Matsya avoua qu’il était VishnouManu lui fit une offrande de lait et de beurre fondu qui se transforma en Ida, fille de Vishnou. Ensuite, Manu et Ida recréent l’humanité.

Autres mythes

Pour les chinois, le Déluge, aussi, est provoqué pour punir les hommes de leur comportement, par l’Empereur de Jade. Cependant, dans ce récit les eaux ne se retirent pas : c’est son petit-fils Gun qui trouve le moyen de canaliser les eaux. Bien qu’il échoue, l’Empereur de Jade inonde à nouveau la terre et Yu, le fils de Gun, finit par réguler les eaux en mettant en place de nombreux chantiers.

Chez les grecs, les motifs du Déluge sont semblables, mais la suite est assez différente. Zeus, le roi des dieux, est celui qui le provoque, exaspéré de voir les hommes se battre et oublier d’honorer les dieux. Mais avant de prendre sa décision, il se rend chez Lycaon qui comprend qu’il a un divin visiteur et qui lui sert de la chair humaine à manger. Furieux, Zeus se venge de Lycaon et provoque le Déluge. Tous les hommes périssent, exceptés Pyrrha et Deucalion sauvés par Prométhée avec une barque. Leur dérive s’arrête au mont Parnasse et Zeus, en les voyant, les épargne.

Quant aux nordiques, ils ne mentionnent pas de Déluge directement. Mais il est dit que, lors du Ragnarök, quand le serpent géant Jörmugand se mit en colère, il inonda toutes les terres. L’issue du Ragnarök étant la fin, puis la renaissance du monde dont un seul couple d’humains survit ; on peut dire qu’il s’agit là de l’équivalent du Déluge.

Références

Peinture : Le Déluge (G;Doré), Le Déluge (M.Ange)

Liens externes : Le déluge dans la Genèse et l’Épopée de Gilgamesh (ABF), Traditions du Déluge (L’épopée atlante)

Image : Uncyclopedia (Wikia)