Les djinns

Dernière modification le 19/04/2021 par Mibetama

Appartenant aux mythes arabes, les djinns sont des créatures légendaires redoutables.

Introduction

Les djinns apparaissent avant le VIIème siècle et l’arrivée de l’Islam. Ce sont des créatures très populaires dans les légendes d’Arabie. Leur nom descend de jin (jinni au pluriel et djinniya ou jinniyya au féminin) venu de jana qui signifie cacher, couvrir ou envelopper.

Il en existe de toutes sortes, sous différentes formes ; ils sont dotés de pouvoirs spirituels et mentaux.

L’Islam leur donne une origine : celle d’un feu sans fumée quand l’homme fut créé à partir d’argile avec un destin semblable aux hommes, et la soumission au Jugement Dernier en tant qu’habitant de la terre.

« Il a créé l’homme d’argile sonnante comme la poterie ;
Il a créé les djinns de la flamme d’un feu sans fumée. »
Le Coran

Parfois, on dit que ce sont des créations divines entre les anges et les hommes.

Description

Les djinns vivent en sociétés tribales. Chaque clan possède son peuple, ses coutumes, son territoire et son propre culte. Généralement invisibles, les djinns peuvent avoir aussi des formes physiques, végétales, animales, ou le plus souvent semblables à celles de démons dans les représentations. Parfois on les décrit ayant un corps vaporeux ou enflammé, parfois comme des géants hideux, les pieds dans le sol et la tête dans les nuages. On compte une quinzaine de différents types de djinns, les principaux sont :

  • les ifrits (ou éfrits), les djinns de feu vivant dans les terres.
  • les marids ou maritins, ceux qui vivent près des points d’eau.
  • les sylphes, ceux qui volent et vivent dans les cieux.

Djinn

Dans les contes orientaux, les génies sont souvent considérés comme faisant partie des djinns.

Ce sont donc des créatures terrestres, vivants dans les déserts (où ils sont à l’origine des tourbillons de sable), près des points d’eau, dans les forêts. Aussi intelligents que malfaisants, ils se mêlent parfois aux hommes en prenant leur apparence. Cependant, ils ne parlent pas la langue humaine et possèdent leur propre dialecte ; ils sont souvent démasqués à cause de cela, ainsi que par leur comportement.

Au Maroc, on trouve un djinn qui, sous l’apparence d’une belle jeune femme, séduit la nuit les hommes pour assouvir son appétit sexuel. Ce qui n’est pas sans rappeler la succube.

On en voit quelquefois errant la nuit dans les cimetières ; ce seraient des veuves transformées en djinns, pour ne pas avoir respecté les quatre mois et dix jours avant de se lier à un autre homme.

Pouvoirs

Les djinns possèdent avant tout des capacités spirituelles et mentales qui leur permettent d’influencer les hommes ou de prendre possession d’eux. Ils peuvent également provoquer de graves maladies, nommées sar, dont les atteints sont nommés masru. Aussi, on n’hésite pas parfois à frapper des animaux la nuit par crainte que ce soit un djinn.

Lorsqu’ils frappent un homme, ils peuvent provoquer chez lui des handicaps physiques ou mentaux ; ils peuvent entraîner des paralysies faciales, des hallucinations, de l’épilepsie, de la folie.

Tourmentant les hommes régulièrement, ils sont cependant inoffensifs durant le Ramadanils seraient retenus prisonniers.

Moyens de protection

Pour se prémunir de leur maléfice, il faut bien entendu éviter la nuit les lieux isolés où peuvent vivre les djinns afin de ne pas entrer dans leurs territoires. Il ne faut jamais les provoquer, car ils n’attaquent pas ceux qui les laissent en paix.

Pour se protéger, on peut sacrifier un animal à l’entrée de sa nouvelle maison. Il ne faut pas verser d’eau bouillante sur la terre ou dans les égouts pour éviter d’ébouillanter un djinn et attirer sa colère. Il existe aussi tout un ensemble de psaumes que l’on peut réciter.

Pour les effrayer, on peut tirer un coup de feu, jouer de la musique avec des youyous. Ils craignent également la lumière du jour.

Quelqu’un de possédé par un djinn peut s’en rendre compte en consultant une voyante, car elles ont la capacité de voir s’il y a possession ou non, et par quel type de djinn. Les voyantes sont également capables de mener le rituel pour exorciser le possédé. Il s’agit d’une sorte de transe pour expulser le djinn de son hôte. Mais ça n’a rien de définitif, car cela ne fonctionne qu’avec un accord mené avec le djinn et si celui-ci n’est pas respecté, il peut reprendre possession de sa victime.

Références

Littérature : Les Mille et Une Nuits

Télévision : Djinns (M-J.Bou Chaaya, E.Dassani, R.Dassani)

Jeux de cartes : Magic : The Gathering (Wizards of the Coast)

Jeux vidéo : Guild Wars (NCSoft)

Image : Magic : The Gathering (Wizards of the Coast)