Psyché ou Psykhé

Dernière mise à jour le par

Mortelle d’une grande beauté, Psyché attira la jalousie d’Aphrodite et conquit le cœur d’Éros.

Origines

Fille d’un roi, Psyché était une mortelle à la beauté sans égale. Même ses deux sœurs aînées, toutes les deux très belles, ne l’égalaient pas. Tous les hommes la désiraient, allant même jusqu’à la vénérer. Cependant, elle n’éprouvait aucun amour envers eux, ni pour personne au grand désespoir de son père. Ses deux autres filles étaient mariées, mais Psyché ne choisissait aucun prétendant. Il alla consulter l’oracle d’Apollon qui lui dit d’emmener Psyché toute habillée en noir, au sommet d’une colline où un un serpent ailé monstrueux viendrait s’unir à elle.

L’enlèvement par Éros

Psyché et Eros

Psyché trouva un sauveur en la personne d’Éros, fils d’Aphrodite. La déesse de l’amour, jalouse, voir même outragée qu’une mortelle soit si belle et soit vénérée à sa place, l’envoya la venger. Mais Éros tomba amoureux de Psyché et demanda à Zéphir de la sauver. Le souffle l’enleva et la déposa dans un demeure somptueuse. Elle avait tout ce dont elle désirait et était comblée, mais elle ne pouvait que sentir la présence et entendre la voix de l’hôte des lieux. Elle s’unit durant une semaine avec lui sans le voir. A un moment, elle put ensuite revoir les siens et leur conta combien elle était comblée et ses sœurs jalouses, lui dirent qu’elle devait s’unir avec un monstre s’il ne se montrait pas.

A son retour, Psyché était curieuse de savoir quel était le visage de son amant après ce que ses sœurs lui avaient raconté. La nuit suivante, elle alluma une lampe et contempla dans son sommeil le visage de son amant, qui était Éros. Mais une goutte d’huile de la lampe coula sur le dieu qui se réveilla et s’enfuit sans dire un mot.

Esclave d’Aphrodite

Les premières épreuves

La jeune femme l’attendit, mais il ne revint pas et entama une longue errance, seule et dans le désespoir. Ses pas finirent par la conduire devant Aphrodite et elle devint son esclave. La déesse en profita pour se moquer d’elle et se venger en lui confiant des tâches dures et humiliantes.

Mais Psyché était portée par son désir de revoir Éros et les surmonta toutes, parfois aidée. Elle se retrouva à devoir trier des grains de riz de toutes sortes mais fut aidée par des fourmis, puis elle dû récupérer la laine d’or de dangereux béliers et fut aidée par un aigle et aller remplir un flacon d’eau du Styx.

La boîte de Perséphone

La plus dure des tâches fut la dernière : voler la boite de maquillage de Perséphone, la reine des Enfers. Pour l’aider, Aphrodite lui donna de quoi payer Charon le passeur afin de travers le Styx et un gâteau au miel drogué, pour que Cerbère, le gardien de l’entrée des Enfers la laisse passer. Psyché parvint à dérober la boite qu’Aphrodite lui fit ouvrir. Quand Psyché le fit, elle tomba dans un profond sommeil.

Le réveil de Psyché

De son côté, Éros était toujours amoureux de Psyché mais sa mère l’avait enfermé, pour qu’il ne la revoit pas. Il finit par parvenir à s’échapper et la trouva endormie. Avec l’une de ses flèches, il la piqua légèrement pour la réveiller.

La fin diffère selon les versions. Dans l’une d’elle, Éros alla voir Zeus qui accorda son union avec Psyché et la rendit immortelle. Dans une autre, Aphrodite fut émue devant tant d’amour et les laissa vivre ensemble. Hermès emmena Psyché boire l’ambroisie et elle devint immortelle.

Références

Peinture : Psyché devant l’Amour (S.Vouet, Musée des Beaux-Arts de Lyon), Cupidon et Pysché (F.E.Picot), L’enlèvement de Psyché (W.Bouguereau)

Sculpture : Psyché ranimée par le baiser de l’Amour (A.Canova, Musée du Louvre)

 

Lien externe (fr) : Abandonnée (A.Pajou, Musée du Louvre)

Lien externe (en) : Psykhe (Theoi)

 

Image : Wikipédia