Himiko

Dernière modification le 17/10/2020 par Ervael

Reine-prêtresse légendaire Himiko régnait sur le Yamatai.

Introduction

Connue également sous le nom de Pimiko, Himiko est née en 175 et est morte en 248. Elle régnait sur le Yamatai, une pays tout aussi légendaire que sa reine, que l’on ne sait encore pas bien situer, le plaçant dans le Yamato ou dans le Kyushu, un archipel de l’océan Pacifique.

Légendaire, c’est dans le Gishiwajinden un texte de huit pages appartenant aux Chroniques des Trois Royaumes (dans la partie consacrée à Wei), qu’on découvre cette reine-prêtresse aux pouvoirs surnaturels. On le trouve également mentionnée dans des textes japonais, mais ceux-ci entrent souvent en contradiction avec les chinois, faisant d’Himiko encore aujourd’hui un mystère.

Histoire

Himiko fait beaucoup débat parmi les historiens faute de véritables informations à son sujet. Si on dit qu’elle aurait fédéré les provinces du Yamatai (sauf les îles Okinawa, Hokkaidō et le nord de Honshu), les théories s’appuyant sur des textes chinois situant le Yamayai dans l’océan Pacifique, le remettrait en question.

Himiko

On la décrit comme une reine dure mais juste, servie par un millier de femmes esclaves et de nombreux gardes pour veiller sur sa résidence.

Elle aurait également reconnu l’autorité de la Chine, avec qui elle eut de nombreux échanges et lui aurait offert cent miroirs et deux sabres. Ce qui lui aurait valut de recevoir le titre de reine des Wa, expliquant qu’elle soit mentionnée dans les Trois Royaumes.

A sa mort, sa nièce lui succéda, mais une guerre civile éclata et le royaume du Yamatai s’effondra.

Au fil des années, différentes découvertes, dont une sépulture à Sakurai dans la province de Nara ont été rattachés à Himiko, les analyses donnant une date de mort correspondant à celle d’Himiko. Cependant, d’autres détails ne concordant pas et avec l’impossibilité de faire des comparatifs avec la lignée impériale (qui demanderait une excavation que refuse l’Agence Impériale), n’ont pas permis de tirer de conclusion.

Pouvoirs

Décrite comme une prêtresse, on attribue différents pouvoirs à Himiko, comme celui de pouvoir contrôler l’esprit des gens. Le Nihonshoki qui retrace l’histoire du Japon, la relie à la lignée impériale en la désignant comme l’impératrice Jingu, mère de l’empereur Ojin. Ce qui pourrait expliquer sa nature exceptionnelle, en faisant une descendante de la déesse Amaterasu (certaines théories disant qu’elle serait la déesse en personne). Cependant les historiens tendent à rejeter cette théorie.

Avec le temps et son apparition dans diverses créations, principalement le jeu vidéo où c’est un personnage récurent, on lui a donné d’autres pouvoirs comme celui de contrôler les éléments.

Références

Cinéma : Tomb Raider (R.Uthaug)

Anime : Himiko-Den (TAC)

Jeux vidéo : Kessen II (Koei), Okami (Capcom), Golden Sun (Camelot Software), Tomb Raider (Crystal Dynamics), Atlantica Online (Ndoors)

 

Lien externe (fr) : Reine du Yamatai (Le site du Japon)

Lien externe (en) : The mystery of Yamatai-koku (Heritage of Japan)

 

Image : Atlantica Online (Ndoors)