La Lance de Longinus

Dernière mise à jour le par

Arme dont le sang du Christ, la Lance de Longinus est une relique aux grands pouvoirs.

C’est dans la Bible que la Lance de Longinus, nommée également la Sainte Lance, apparaît comme l’une des reliques de la Passion du Christ. Appartenant au soldat romain Longinus, ou Longin en français, elle perça le flanc droit du Christ.

Lance de Longinus

La première caractéristique de cette relique, serait que sa pointe saigne constamment. Dans les légendes arthuriennes, le détenteur du Graal est la même personne qui possède la lance sacrée. Comme le Graal, la lance de Longinus fut cherchée à plusieurs reprises dans l’histoire. Plusieurs lances furent découvertes, mais au final, personne n’a pu établir laquelle était la véritable Lancea Longini. Parmi les plus connues, on peut citer les lances de Jérusalem, d’Antioche, de Beyrouth, d’Etchmiadzin (Arménie), de Smyrne (Turquie) et de Cracovie (Pologne).

Au XXème siècle, l’un des plus ardent chercheur de la lance fut Hitler. En 1938, après l’annexion de l’Autriche il s’empara de celle de Vienne. A la fin de la guerre, le commandant Patton  voulut la garder, ne la restituant donc pas comme les autres trésors volés par les nazis à leurs propriétaires. Alors qu’il était en conflit sur le sujet avec Einzenhower, il eut un accident et la lance fut restituée à l’Autriche. Après des analyses, il fut avéré que la lance était trop récente pour être la véritable. Cependant, il fut prouvé qu’elle était celle vénérée par plusieurs empereurs, comme Charlemagne.

En littérature, dans la Chanson de Roland, la pointe de la lance est enfermée dans le pommeau de Joyeuse, l’épée de Charlemagne. Plus tard, Chrétien de Troyes évoque la lance dans Perceval ou le Conte du Graal.

Références

Liens externes : Le sombre passé d’une arme à double tranchant (Dark Stories), Mythe de la lance (Inquisitor),  Hitler et la lance de la destinée (Planète+)

 

Image : The Demonic Paradize Wiki