Liche

Les liches

Dernière modification le 25/06/2021 par Ervael

Les liches, sorciers devenus morts-vivants, parviennent à prolonger leur vie pendant plusieurs siècles.

Introduction

Issues ni de légendes, ni de folklore, les liches viennent de la littérature et des jeux fantastiques. 

Restant dans le monde au-delà de la mort grâce à un rituel, ces êtres sont des sorciers. Le mot liche vient de l’anglais lych ou de l’allemand leich, signifiant cadavre. A noter que l’on dit une liche, même si à l’origine le personnage était de sexe masculin. Cependant, on peut dire un sorcier liche ou un prêtre liche.

Liche

Donc, ses créatures sont des morts-vivants, pas des zombies. À la différence de ceux-ci, elles ont leur propre volonté et sont autonomes et intelligentes. De grandes connaissances sont nécessaires pour leurs transformations ; la moindre erreur entraînerait une mort instantanée ou une damnation éternelle.

Toutes les liches possèdent un phylactère, un petit objet contenant leur force vitale. Si leur corps est anéanti, il réapparaît au bout de quelque temps. Ainsi, détruire le phylactère est le seul moyen de les terrasser définitivement. Mais encore faut-il le trouver, car la liche ne le porte jamais sur elle, et le cache en lieu sûr.

Bien que des raisons, pas forcément mauvaises, poussent des sorciers à devenir des liches, au final, ils sont toujours maléfiques. Car, ils ont conservé leurs pouvoirs de sorcier d’antan alliés aux caractéristiques des morts-vivants telles que la résistance à la douleur et à celle des poisons. De ce fait, ces sorciers sont redoutables et impressionnent leurs adversaires bien plus que de leurs vivants.

Elles font partie des nécromanciens ; voyant arriver la fin de leur existence, les liches décident de passer dans cet état pour devenir immortelles. On les retrouve à la tête de légions de morts-vivants, composées entre autres de zombies et de guerriers d’outre-tombe.

Dans certains cas très rares, il arrive que la liche ne soit pas un humain à l’origine ; on trouve des dracoliches, des dragons devenus morts-vivants.

Références

Jeux de rôle : Donjons & Dragons (Wizards of the Coast)

Jeux de plateaux : Warhammer (Games Workshop)

Jeux vidéo : World of Warcraft (Blizzard), Guild Wars Propheties (NCSoft), Baldur’s Gate II (BioWare), Heroes V (Ubisoft)

Image : Jason Engle