La Chasse sauvage ou Wild Hunt

Dernière mise à jour le par

Poursuite menée par un groupe de chasseur, la chasse sauvage est un mythe européen.

Présentation

La légende de la Chasse sauvage, fantastique ou nommée Wild Hunt par les anglo-saxons est un ancien mythe que l’on trouve principalement dans l’Europe du Nord et centrale (dont le nord et l’ouest de la France). On en trouve toutefois quelques unes dans le Sud de l’Europe (Espagne, Italie) et même Outre-Atlantique (aux États-unis et au Canada).

Chasse sauvage

Si chaque contrée l’associe à ses propres croyances (les germaniques l’associant à Wotan), toutes partagent le même mythe. Ainsi la Chasse sauvage est un groupe d’individus appartenant au registre fantastique (elfes, fées), mais le plus souvent il s’agit de morts ou de spectres. Ils sont souvent décrits comme des êtres noirs, à l’aspect repoussant, chevauchant des montures noires et accompagnés de chiens noirs. Dans certaines régions du monde on nomme ces derniers les Ghost Riders. Se déroulant toujours de nuit, elle est souvent accompagnée de grands bruits, que cela soit provoqué les éléments (orage, tempête) ou par la nature (grands vols d’oiseaux, cris de bêtes). Entendre la Chasse sauvage est signe de mauvais présage, annonçant une catastrophe naturelle, un fléau ou la guerre.

Les différentes Chasses sauvages

On distingue toutefois plusieurs chasses sauvages. Une première est uniquement composée de femmes, des sorcières, pouvant être autant bienveillantes que le contraire. Durant la chasse, elles s’affrontent dans un combat qui détermine l’avenir des récoltes.

On parle parfois de Chasse volante (ou aérienne), composée d’un chasseur qui quitta la messe à l’appel d’un gibier. Pour ce sacrilège, lui et ses compagnons furent tués dans une tempête et depuis, ils chassent sans fin un gibier qu’ils ne peuvent jamais attraper.

La Chasse terrestre quant à elle se déroule dans les bois. Comme la précédente, ceux qui la mènent sont condamnés à chasser pour l’éternité, dans leur cas pour avoir pactisé avec le diable.

Ceux-ci ne sont que quelques exemples, car on trouve pas loin d’une centaine de chasses différentes, chacune avec son nom propre et sa légende, mais toutes ayant des origines similaires à celles expliquées auparavant. Les origines mettant en scène un ou plusieurs individus ayant été maudits restent cependant les plus répandues.

Références

Littérature : Le Sorceleur (A.Sapkowski)

Peinture : Asgardsreien (P.N.Arbo)

Comics : Hellboy (M.Mignola)

Jeux vidéo : The Witcher 3 (CD Projekt)

Télévision : Grimm (D.Greenwalt, J.Kouf)

 

Image : Wikipédia