Les types de dragons

Dernière mise à jour le par

Race ayant des individus de différentes nature, il existe différents types et classifications de dragons.

Les élémentaires

Le premier type de dragons est celui des élémentaires qui les divise selon les trois des quatre éléments : feu, terre, eau. Les dragons terrestres sont les plus répandus, les plus grands et crachent du feu. Les dragons de feu vivent au cœur de volcans, et les dragons d’eau à l’apparence plus serpentine, vivent dans les lacs et eaux diverses.

Les couleurs

La seconde classification est faite selon les couleurs ; c’est la plus classique. On y trouve les dragons blancs, bleus, rouges, verts, noirs et les dragons dits de métal.

Les dragons blancs, sont dit polaires. Leur peau est de fourrure épaisse, ils sont massifs et gardent de vastes territoires qu’ils ne cessent d’agrandir.

Les dragons bleus, sont ceux qui se rapprochent le plus des « animaux ». Ils vivent comme des aigles, leurs aires se situent en haut d’un sommet, ils sont élancés et se sont les meilleurs en vol.

Les dragons rouge sont les plus célèbres, les plus grands et les plus puissants. Ils ne sont pas de grands voyageurs avec leurs courtes ailes ; leur tête est chevaline et leur queue est articulée en faisant une véritable arme. Ils sont très intelligents et vivent dans des montagnes où ils cachent leurs trésors. Ils en raffolent et en accumulent des masses considérables. Là où il y a un dragon rouge, il y a de l’or.

Les dragons verts, sont ceux des forêts ; ils sont amis des elfes et des êtres des forêts. Ils sont agiles, ont de grands pouvoirs mentaux, et de plus, peuvent cracher du feu, de la vapeur ou du gaz.

Les dragons noirs sont les plus néfastes et malfaisants ; aussi robustes que les rouges, ils sont plus fins, plus agressifs et redoutables. Ils vivent dans les marais ou lieux désertiques, sont rusés, prêt à s’allier à d’autres créatures pour arriver à leurs fins.

Dragon noir

Les métalliques, cristallins et particuliers

Les dragons de métal sont divisés en dragons d’or, argent, bronze, cuivre et étain. Leur constitution leur offre une grande résistance et des jets de flammes particuliers. Ils ne sont jamais mauvais, ayant emprunté la voie de la bonté et de la sagesse. Ceux d’étain sont les plus faibles d’entre eux mais les plus sociables, parlant plus de langues différentes que les autres dragons et aimant converser. Ceux de cuivre sont les plus facétieux mais ils restent purs, ceux de bronze sont ceux ayant l’esprit le plus chevaleresque. Les dragons d’argents sont les plus sensibles, intervenant dans les cas extrêmes et d’injustice. Enfin les dragons d’or sont les plus rares et les plus nobles luttant contre les forces du mal.

Moins courants, les dragons cristallins ont leur corps constitué de minéraux. Les plus célèbres sont les dragons d’améthyste, d’émeraude, de cristal, de saphir et de topaze.

On trouve également des dragons plus atypiques comme les dracoliches, ancien dragons, souvent mauvais, ramenés à la vie par la nécromancie et les dragons-fées, les plus petits de la taille d’un papillon, vivant et protégeant les forêts.

Les chinois

Du côté des dragons chinois, il existe deux classifications : une par couleur, une par tâche cosmique. Celle par couleur diffère de la classique que nous avons vu précédemment. On y trouve dedans cinq dragons : les noirs, représentant le Nord, très aériens et provoquant des tempêtes, les bleus qui symbolisent l’Est et annoncent le printemps, les rouges pour l’Ouest associés aux plaisirs de l’été. Ensuite on trouve les blancs pour le Sud et annoncent la mort ou la famine, puis en dernier les jaunes, qui sont solitaires et vénérés car ils portent les prières des hommes aux dieux.

Pour la seconde classification chinoise, on y trouve neuf dragons aux noms précis :

  • Tialong, le dragon céleste, tirant les chars des dieux et gardant leur palais.
  • Shenlong, le dragon spirituel, qui contrôle le vent et la pluie.
  • Fucanglong, le dragon des trésors cachés, qui garde les matériaux précieux des sols.
  • Dilong, le dragon terrestre, qui contrôle les fleuves et réside aux cieux au printemps, sous la mer en automne.
  • Yinglong, le dragon ailé, au service de l’empereur Huang Di.
  • Jiaolong, le dragons à cornes, qui vit dans la mer d’où il contrôle les inondations.
  • Panlong, le dragon lové, qui vit dans les lacs.
  • Huanglong, le dragon jaune, l’érudit qui apprit l’écriture aux hommes.
  • Longwang, le dragon royal, roi des mers.