Maât

Maât

Dernière modification le 25/06/2021 par Ervael

Déesse omniprésente, Maât régit toute la société, les astres et le climat.

Introduction

Fille de , Maât est une déesse majeure, parce qu’elle est déesse de l’équilibre. Et donc, le monde entier reste organisé grâce à elle. Aussi, elle est présente à l’origine du monde et veille à son équilibre, que cela soit sur Terre ou bien dans le Ciel. C’est ainsi que son rôle principal consiste à ce que les êtres cohabitent bien et que les sociétés vivent et se développent dans l’harmonie.

Culte et description

De ce fait,, dans la société égyptienne, Maât est partout. Parce que tout le monde, du simple paysan au roi, la vénère quotidiennement sous peine d’attirer le Chaos. Alors, donner une petite statuette à son effigie est l’offrande par excellence que l’on puisse faire à une autre personne, en guise de cadeau.

Maât

Divinité omniprésente, peu de temples lui sont dédiés, mais on peut citer celui dans l’enceinte de Montou du temple de Karnak. Malgré tout, elle est représentée dans tous les sanctuaires de la Vallée du Nil, sous les traits d’une femme avec une plume d’autruche sur la tête. Ainsi, son nom vient de ce hiéroglyphe de la plume d’autruche.

« La maât est puissante, et de perpétuelle efficacité d’action. On ne peut la perturber depuis le temps d’Osiris. On inflige un châtiment à celui qui transgresse les lois. C’est ce qui échappe à l’attention de l’avide. »

Enseignement de Ptahhotep. Extrait de la Maxime 5

Fonctions

Déesse de l’ordre, elle veille au bon fonctionnement des choses. En effet, elle régit le déroulement des saisons, du cycle jour-nuit. Également, elle surveille les actions individuelles des hommes et du pouvoir. Tout le monde, y compris les dieux, doit suivre ses directives, car sans elles, ils n’auraient aucun pouvoir. Les règles de Maât, nommées les 42 lois de Maât, sont prononcées par les défunts au Tribunal des Morts, dans ce que l’on appelle la Confession négative.

Les 42 lois de Maât (simplifiées)

1. Je n’ai pas commis l’iniquité.

2. Je n’ai pas brigandé.

3. Je n’ai pas été cupide.

4. Je n’ai pas dérobé.

5. Je n’ai tué personne.

6. Je n’ai pas diminué le boisseau.

7. Je n’ai pas commis de forfaiture.

8. Je n’ai pas volé les biens d’un dieu.

9. Je n’ai pas dit de mensonges.

10. Je n’ai pas dérobé de nourriture.

11. Je n’ai pas été de mauvaise humeur.

12. Je n’ai rien transgressé.

13. Je n’ai pas tué d’animal sacré.

14. Je n’ai pas fait d’accaparement de grains.

15. Je n’ai pas volé de rations de pain.

16. Je n’ai pas espionné.

17. Je n’ai pas été bavard.

18. Je ne me suis disputé que pour mes propres affaires.

19. Je n’ai pas eu commerce avec une femme mariée.

20. Je n’ai pas forniqué.

21. Je n’ai pas inspiré de crainte.

22. Je n’ai rien transgressé.

23. Je ne me suis pas emporté en paroles.

24. Je n’ai pas été sourd aux paroles de vérité.

25. Je n’ai pas été insolent.

26. Je n’ai pas cligné de l’œil.

27. Je n’ai pas été dépravé, ni pédéraste.

28. Je n’ai pas été faux.

29. Je n’ai pas insulté.

30. Je n’ai pas été brutal.

31. Je n’ai pas été étourdi.

32. Je n’ai pas transgressé ma condition et me suis élevé contre Dieu.

33. Je n’ai pas haussé la voix en parlant.

34. Je n’ai pas fait de mal.

35. Je n’ai pas insulté le roi.

36. Je ne suis pas allé sur l’eau (de quelqu’un).

37. Je n’ai pas été bruyant.

38. Je n’ai pas blasphémé Dieu.

39. Je ne me suis pas donné de l’importance.

40. Je n’ai d’exception en ma faveur.

41. Je n’ai été riche que de mes biens.

42. Je n’ai pas calomnié Dieu dans ma ville.

Déesse de la justice

Aussi déesse de la justice et de la vérité, Maât pèse le cœur des défunts et le compare à celui de la plume de Nephtys, lors de la Pesée de l’âme. Quand le défunt a le cœur pur, on dit que son âme est conforme à Maât. Dans le cadre de la justice, les vizirs, chefs suprêmes des tribunaux, sont appelés les prêtres de Maât et portent sur la poitrine une petite figurine de la déesse.

Références

Liens externes : L’équilibre du monde (Osiris.net), Karnak (Encyclopedia Britannica)

Image : Wikipédia