Les huit Immortels

Dernière modification le 12/05/2021 par Mibetama

Divinités chinoises importantes, les huit immortels représentent la société à travers huit figures.

Introduction

Les huit Immortels chinois sont des divinités du taoïsme qui ont vécu sous l’ère Tang ou l’ère Song. Ils incarnent la victoire sur la mort, par une union parfaite avec l’essence de la vie, à travers des figures représentatives de la société. On les trouve sous différentes formes : icônes, talismans, personnes. Leur mission est de lutter contre le mal, cependant leurs identités n’ont été définies que durant l’ère Ming.

Chacun des Huit Immortels représente une personne de la société. Ainsi, on compte parmi eux une femme, un vieillard, un noble, un militaire, un infirme, un justicier, un mendiant et un savant. Bien qu’ils soient des êtres divins, ils sont loin de la perfection des divinités du panthéon chinois.

Les Immortels

Zhongli Khan ou Zhong Li Quan, appelé également Han Zhongli, est un général de la dynastie HanChef du groupe, c’est un personnage gros, il possède un éventail qui ranime les morts.

He Xiangu est l’unique femme du groupe. Elle est associée à la santé ; elle est représentée avec une fleur de lotus à la main.

Cao Guojiu est l’oncle de l’Empereur Song. Il tient une plaquette de jade pour symboliser sa noblesse. Il est également protecteur des comédiens et peut purifier le monde.

Tieguai Li est un infirme. Boiteux et la majorité du temps ivre, il se promène toujours avec une canne et de l’alcool. Il veille sur les pauvres, les malades et les nécessiteux.

Lü Dongbin, bien que alchimiste, porte une épée avec laquelle il redresse les torts. C’est le justicier du groupe, associé à la connaissance et à la sagesse. Il est également connu pour être un ivrogne et pour être aussi un coureur de jupons.

Lan Caihe est le mendiant. Vêtu d’une robe bleue, il n’a qu’une seule chaussure aux pieds et porte un panier de fleurs. Il symbolise la longévité.

Zangh Guaolao est le patron des artistes peintres et des calligraphes. Il se déplace sur un âne blanc avec un yugu, un instrument à percussion. C’est le plus âgé des huit, il est associé à la santé, au vin, au Qi gong (méthode pour cultiver l’énergie).

Han Xiangzi est le protecteur des musiciens. Il porte une flûte pour symboliser ce rôle.

La traversée de la mer

Plusieurs aventures des Huit Immortels sont connues, mais celle intitulée « Les Immortels traversent la mer » est la plus célèbre. Voulant aller sur l’île magique de Pengaï suite d’une proposition de Lü Dongbin, les immortels décident de ne pas s’y rendre en bateau. Pour atteindre l’île, chaque Immortel doit transformer son talisman en embarcation, prouvant ainsi son savoir en magie. Seulement cette méthode, loin de la navigation traditionnelle, ne plaît pas du tout au roi-dragon de la mer orientale. Alors, la créature envoie ses troupes contre les Immortels. Au cours de la confrontation, Lan Caihe est fait prisonnier, mais les autres Immortels ne se laissent pas abattre et poursuivent le combat. Ils parviennent à tuer le fils du roi-dragon, qui de colère appelle les autres rois-dragons des mers occidentale, méridionale et septentrionale.

Les dragons déchaînent des vagues immenses, mais Cao Guojiu parvient à les contrer avec sa plaquette de jade. Le combat étant sans issue, le bodhisattva Guanyin intervient et réinstaure la paix entre les Huit Immortels et les rois-dragons.

Références

Littérature : Le Voyage vers l’Orient (Wu Yuantaï), Les Huit Immortels traversent la mer (Anonyme)