Bellérophon

Célèbre héros de la mythologie grecque, Bellérophon chevauche Pégase sur lequel il terrassa Chimère.

Fils de la divinité marine Glaucos et petit-fils de Sisyphe, Bellérophon fait partie des grands tueurs de monstres parmi les héros grecs. Il est né à Corinthe où il tua Belléros, roi de l’époque. Bien que Belléros était un tyran, il fut banni et partit chez Proétos le roi de Tirynthe, qui le lava de ses crimes.

Sthénébée, la femme de Proétos tomba amoureuse de Bellérophon, mais il repoussa ses avances. Sthénébée se vengea en prétextant que Bellérophon avait voulu la violer. Proétos la croyant, décida de le tuer. Mais ne pouvant le faire par les lois de l’hospitalité, il envoya Bellérophon chez Iobatès, le roi de Lythie à qui il avait demandé de s’en charger.

Cependant Iobatès n’osa pas le tuer et à la place lui demanda de nombreux services tous plus risqués les uns que les autres. L’un d’eux, le plus dangereux de tous était de tuer Chimère, un monstre redoutable ravageant la région. Avant de débuter sa quête, la déesse Athéna lui apparut un soir en songe. Elle lui demanda d’immoler un taureau en l’honneur de Poséidon et lui remit une bride en or. Avec les faveurs du dieu marin, le plus habile à dompter les chevaux et cette bride, il pourrait dompter Pégase, le cheval ailé, qui lui permettrait d’être plus rapide que les flammes de Chimère.

Bellérophon suivit les instructions de la déesse, après avoir demandé la confirmation au devin Coeramus, puis il se rendit à Ephyre où il trouva Pégase. Après l’avoir dompté, ils allèrent affronter Chimère et Bellérophon la terrassa en lui envoyant une lance en plomb dans la gueule. Quand Chimère voulu repousser la lance avec ses flammes, le plomb fondit dans sa gueule. Ne restait plus qu’à Bellérophon de l’achever avec ses flèches.

Bellérophon et Pégase

Après cet exploit, toujours accompagné de Pégase, il terrassa les Solymes alliés aux Amazones, puis mit fin aux massacres perpétrés par des pirates sur les côtes de Carie. On pouvait penser après toutes ces prouesses que Iobatès lui serait reconnaissant, mais il essaye de le tuer en organisant une embuscade. Mais elle échoua, Bellérophon tuant tous ses adversaires. Iobatès réalisa que Bellérophon était protégé par les dieux et fit amende honorable en lui donnant la main de sa fille Philonoé, puis à sa mort, il lui légua le trône de Lycie.

Bellérophon avait cependant perdu de vue les limites accordées aux humains par les dieux et se vit digne de résider sur l’Olympe. Chevauchant Pégase, il entreprit d’atteindre le royaume des dieux, mais durant le voyage, il chuta mortellement, foudroyé par Zeus. Une autre version raconte qu’il aurait survécu à sa chute, mais en serait sortit boiteux, solitaire et aveugle.

Références

Lien externe : Bellérophon et les amazones (CNDP)

 

Image : F.Matania