L’hydromel

Dernière modification le 12/02/2021 par Ervael

Mythique breuvage, l’hydromel est une boisson divine.

Introduction

Faisant partie des alcools les plus anciens, existant en Chine en 7000 avant J.C, l’hydromel est une boisson à base d’eau et de miel fermenté. On la trouve mentionnée dans des mythes de plusieurs continents, où elle est associée au divin et a des pouvoirs bien particuliers. Cela vient entre autre du miel dont on attribue des propriétés de tonicité, d’antiseptique et reconstituantes.

L’hydromel nordique

Kvasir et le premier hydromel

C’est principalement dans les mythes nordiques qu’on le connait, où le premier hydromel apparut dans des circonstances bien particulières. Après la guerre contre les Vanes, les dieux fêtèrent la fin des conflits et crachèrent dans une cuve. De leur salive naquit Kvasir, un homme de grande sagesse, qui connaissait les réponses à tout. Alors qu’il parcourait le monde pour partager son savoir, il fut tué un jour par les nains Fjallar et Gallar, qui firent croire aux dieux que Kvasir s’était étouffé avec son intelligence. Les nains répartirent son sang dans deux cuves et le mélangèrent avec du miel, créant un hydromel qui rendait poète ou savant quiconque le buvait.

Les géants

Plus tard Fjallar et Gallar reçurent chez eux le géant Gilling et sa femme. Ils tuèrent Gilling en l’emmenant en mer en faisant chavirer le bateau, puis ils tuèrent la femme du géant après lui avoir annoncé l’accident. Suttung le fils de Gilling vint les trouver pour venger ses parents en emmenant les deux nains en mer. Il menaça de se jeter sur un récif et pour sauver leur vie, ils proposèrent l’hydromel à Suttung, qui accepta et confia la boisson à sa fille Gunnlöd.

La tromperie d’Odin

L’histoire se poursuit avec Odin, qui déguisé trouva neuf esclaves fauchant du foin. Il leur proposa d’aiguiser leurs faux avec sa pierre. En voyant les prouesses de la pierre, tous la voulurent, aussi Odin la jeta en l’air. Tous les esclaves se ruèrent sur elle, mais dans la mêlée, ils s’entretuèrent tous avec leurs faux devenues des plus tranchantes. Odin partit ensuite chez Baugi le frère de Suttung, se présentant toujours déguisé et sous le nom Bölverk. Baugi avait un problème, car tous ses esclaves étaient morts. Bölverk proposa de les remplacer en échange d’une gorgée de l’hydromal de Suttung.

Une fois le travail effectué, Baugi emmena Bölverk auprès de Suttung, qui refusa de leur donner. Bölverk fit creuser un trou dans la montagne Hnitbjörg, se trouvant dans une forêt. Une fois le trou fait, Bölverk se transforma en serpent et se glissa jusqu’à Gunnlöd avec qui il passa trois nuits. Il en profita pour boire trois fois de l’hydromel, vidant les cuves et s’enfuit en se transformant en aigle. Suttung tenta de le poursuivre mais en vain, Odin recrachant l’hydromel dans des cuves qu’avaient préparé les autres Ases pour de son retour. C’est ainsi que l’hydromel devint la boisson des dieux et qui était servie par les Valkyries aux héros du Valhalla.

L’hydromel hindou

Mentionné dans le Rig Veda, l’hydromel est désigné comme un élixir permettant d’entrer dans un état secondaire, pour avoir des visions et atteindre d’autres états de la conscience. L’aigle d’Indra l’aurait volé au paradis pour lui apporter.

L’hydromel grec

Chez les dieux grecs, l’hydromel est plus souvent trouvé sous le nom de nectar des dieux ou ambroisie. Cette boisson sacrée est importante puisque c’est elle qui leur donne leur immortalité.

Cependant on trouve également le terme d’hydromel quand on parle de la déesse Perséphone, puisqu’elle est la boisson étant liée au culte des morts.

L’hydromel celte

Chez les celtes, l’hydromel est une boisson également divine et on en trouve une rivière au paradis.

Références

Lien externe : Toute une histoire (La soif du temps)