Le Sabbat des sorcières

Dernière modification le 11/07/2020 par Ervael

Messe diabolique, le Sabbat est la célébration faite par les sorcières à des forces obscures.

Introduction

Le Sabbat est un événement important pour les sorcières, car il est le moment pour elles de se rassembler, pour mener des cérémonies païennes, des banquets voire des orgies. Il ne faut pas le confondre avec le Sabbat de la tradition hébraïque (et dans d’autres religions ou courants) qui est le jour de repos hebdomadaire.

Appel au Sabbat

L’appel ou l’annonce d’un Sabbat reste encore mystérieux surtout dans la manière dont il est annoncé. Son appel, débutant le mercredi, parcourt tous les lieux où résident les sorcières et donc principalement les campagnes, pour s’achever le vendredi. A noter que si on a l’image du Sabbat rassemblant que des femmes, il peut compter également des hommes, certains étant sorciers également.

Lorsque la sorcière a reçut l’appel, devant une cheminée, nue, elle s’enduit le corps d‘un onguent et ingurgite de la belladone, surnommée l’herbe du Diable pour son poison donnant entre autre des hallucinations. Elle part ensuite sur son balai en volant haut dans le ciel jusqu’au lieu de rassemblement. Souvent elle y rencontre sur sa route d’autres sorcières et ensembles elles volent en cortège.

Lieux de rassemblement

Les sorcières se retrouvent au point de rassemblement. Souvent des ruines antiques liées à la magie et on en désigne de nombreux. On peut citer pour la France la lande de Carnac en Bretagne, le sommet du Puy-de-Dôme près du temple de Mercure, à la Pierre d’Appel de la Côte de Répy en Lorraine.

Puissance du Sabbat

Le Sabbat se déroule un soir de pleine lune où la magie est puissante, la nuit est placée sous Hécate. Faunes et satyres deviennent de redoutables diablotins et élémentaux. Cependant le lieu de rassemblement reste obscur, faisant que les sorcières ont du mal à se distinguer. Ce qui évite en cas de procès d’une d’entre elle, qu’elle puisse donner des noms. Les sorcières n’y sont pas toutes égales et la hiérarchie sociale y est respectée, d’autant plus que les démons en font la distinction en se montrant plus aimables avec les personnalités de haut rang.

Déroulement du Sabbat

Durant la nuit, sont accomplis différents rites obscurs de sorcellerie, parfois sordides. Le tout s’accompagne d’une musique pouvant être harmonieuse comme discordante. Les sensations des sorcières sont influencées par la belladone qu’elles ont absorbé, cependant, malgré les hallucinations et certains souvenirs vagues, elles gardent quelques images fortes, suffisantes pour les marquer.

Sabbat

Le Sabbat débute par une cérémonie menée par un prêtre ou une prêtresse, présidé par le malin. On y reçoit de la rave noire, à la place de l’hostie. Ensuite se déroule un banquet composé de mets peu attirants avec entre autre des charognes, aucun n’étant salé, le sel étant un ingrédient de l’exorcisme.

Vient ensuite une sorte de confession dans laquelle est conté au malin tout les maléfices, sorts et calamités qui ont été causé avec succès. Parmi les participants, le plus mauvais se voit récompensé et le moins est punit.

Les sorcières dansent ensuite en ronde, créant ce que l’on nomme des ronds de sorcières, par l’herbe qui est couchée voire absente à cause de leurs pas. Cette ronde donne le tournis, étourdit, l’effet étant accrut avec les hallucinations. L’état en partie inconscient pousse ensuite à ce que les corps se mêlent, la nuit devenant orgie.

Cela dure jusqu’à ce que le coq chante et à ce moment là, tout prend fin et les sorcières rentrent chez elles, épuisées par la nuit qu’elles ont vécu.

Références

Peinture : Le sabbat des sorcières (F.de Goya)

Liens externes : Réunion des sorciers (Encyclopédie du paranormal), Sabasius (Mindshadow), Assemblée des démons des sorciers et des sorcières (Chouette Noire)

Image : Wikipédia