Midas

Midas

Dernière modification le 14/07/2021 par Mibetama

Roi grec, Midas est connu pour son pouvoir de tout changer en or.

Introduction

Midas était le roi de Phrygie et sa vie était sans grande histoire particulière, jusqu’à ce qu’il dévoile son côté irréfléchi, le menant plusieurs fois à se retrouver puni par ses propres décisions.

Le satyre Silène

Un jour on lui amène le satyre Silène enchaîné qui, en suivant le cortège du dieu Dionysos, s’était égaré puis endormi. Midas fait libérer immédiatement le satyre et le rend à Dionysos qui, pour le remercier, lui accorde un vœu.

Cupide, il demanda bêtement que tout ce qu’il touche se transforme en or. Le problème fut que cela concernait également les aliments et qu’il ne pouvait plus ni manger ni boire. Il alla très vite trouver Dionysos, qui était ravi de la leçon qu’il lui avait donnée. Pour rompre le vœu, il lui dit simplement de se purifier dans le fleuve Pactole, dans lequel on trouvera par la suite des pépites d’or.

Midas

Le duel d’Apollon et Marsyas

Midas avait retrouvé une vie normale, mais un jour il s’aventura sur le Mont Tmolos. Au sommet, il trouva le dieu Apollon en train de se mesurer au satyre Marsyas à la musique. Les deux ne parvenant pas à se départager, ils nommèrent Midas comme arbitre. A l’issue de la joute, Midas désigna le satyre comme vainqueur, s’attirant la colère d’Apollon qui lui changea ses oreilles en celles d’âne.

Midas honteux de son apparence s’efforça de la cacher sous un bonnet phrygien, tout le reste de sa vie. Seul son barbier et coiffeur était au courant, mais garder le secret devenait de plus en plus difficile. Pour se soulager, il creusa un trou dans la terre et cria dedans que le roi Midas avait des oreilles d’âne, puis le reboucha. Mais dans le trou poussa des roseaux qui en bruissant le répétèrent, si bien que tout le royaume finit par apprendre le secret. Toute la population se moqua alors de Midas, qui perdit toute crédibilité. Il tua son barbier et mit fin à ses jours en s’empoisonnant avec du sang de taureau.

Morale de l’histoire

La morale du mythe de Midas est des plus simples : l’argent ne fait pas le bonheur. Après un acte de bonté, la cupidité de Midas ne le rendit pas plus heureux. Alors qu’il pensait obtenir plus que ce qu’il avait, il perdit les choses essentielles de la vie, tels les contacts humains et jusqu’à ne plus pouvoir manger. C’est ce qu’Apollon lui montra à travers la fausse récompense qu’il lui donna.

Références

Littérature : Les Lois et La République (Platon)

Peinture : Le Jugement de Midas (A.Bloemaert), Le Concours entre Apollon et Pan (H.De Clerck)

BD : Les P’tits mythos (Cazenove, Larbier)

Télévision : Once Upon a Time (E.Kitsis, A.Horowitz)

Animation : Le roi Midas (W.Disney)

Liens externes (en) : Myth of the king and his golden touch (Greeka), The golden of touch king (Greek Mythology)

Image : Disney