Les hommes-lézards

Race parmi les plus anciennes, les territoires des hommes-lézards s’étendent dans les forêts.

Les hommes-lézards ont vu le jour à l’aube des temps, avant les elfes. Créés par les Anciens, ils sont la première société organisée. Par leur nature, ils se déplacent rapidement, sont très forts et très résistants grâce à leur peau écailleuse. Leurs sens animaliers sont très développés comme les reptiles : la moindre vibration sur le sol est détectée.

lizardman

Il existe plusieurs types d’hommes-lézards. Il y a ceux que l’on peut appeler les hommes-lézards communs étant les plus répandus, se tenant sur deux pattes comme un humain mais à l’apparence reptilienne.

Il y a aussi ceux qui sont plus petits et grouilles par petits groupes. Moins puissants ils n’en restent pas moins redoutables.

Il existe aussi l’inverse des plus petits : des hommes-lézards pouvant être des masses muscles.

Quelquefois, leur clan possède un mage ; ils n’ont pas toujours une apparence reptilienne, mais parfois plus proche d’un crapaud. Cela dépend des univers : la plupart du temps ils sont semblales à leurs frères et sont tout aussi résistants.

Etant liés à leur environnement, ces mages puisent dans la nature les énergies pour lancer des sorts. En plus de leurs sens naturels, ils peuvent sentir les événements à venir comme une guerre, un fléau ou des intempéries.

Ils vivent dans les forêts très anciennes, tropicales des régions chaudes du monde. Ils n’en sortent que très rarement et défendent chèrement leurs territoires qui sont très vastes.

Bien que leur apparence soit primitive, ils sont capables d’ériger des cités-temple de pierres. Les batisses sont construites de leurs mains et se sont de très bons bâtisseurs. Leurs villes ne sont donc pas faites des simple huttes en bois et en paille.

On ne les définit jamais comme mauvais. Les hommes-lézards vivent à l’écart des autres civilisations et se contentent de protéger leurs terres. Ils haïssent le mal et le combattent parfois, sous l’impulsion des elfes, acceptant de sortir de leurs forêts.

Il n’y a qu’un seul pas pour faire le parallèle entre cette race telle qu’on la trouve dans les univers de fantasy et la race des reptiliens, sujet de nombreuses théories dans notre monde. L’ancienneté de la race, son intelligence, ses talents de construction et vivant à l’écart sont des points communs. S’ont-ils source d’inspiration ou n’est-ce que le côté lézard et « préhistorique » de l’espèce qui ont amenés ceux de fantasy à être imaginés ? Les deux sont possibles.

Références

Jeux de rôle : Pathfinder (Black Book)

Jeux de plateaux : Warhammer (Games Workshop)

Jeux vidéo : Shaiya (Aeria Games), SoulCalibur (Namco)

 

Image : Bandai Namco