Les ondines

Dernière modification le 14/01/2021 par Ervael

Esprits des eaux, les ondines sont des créatures populaires dans les mythes germaniques et alsaciens.

Introduction

Elles tiennent leur nom du mot onde qui désignait autrefois les eaux douces des lacs et rivières. Les ondines (undines en anglais), également sous le terme de nixes, sont des esprits de l’eau. Elles sont en quelque sorte des naïades de la mythologie grecque  (à ne pas confondre avec les sirènes, qui sont des créatures bien différentes). Il existe également leur masculin : les ondins, moins nombreux qu’elles.

Les ondines se présentent sous forme de belles jeunes filles. Elles ont une apparence entièrement humaine, donc pas de comparaison avec les sirènes. On peut les trouver, l’été, au bord des fontaines se peignant les cheveux ; les chevaliers y faisant halte tombent amoureux d’elles.

Ondine

On raconte que ce sont elles qui alimentent les fontaines avec leurs larmes et que si la fontaine se retrouve à sec, c’est que l’ondine a été vexée. Alors, on  y dépose des offrandes, comme des guirlandes de fleurs, des objets brillants, des épingles ou des tessons de bouteilles. Ces derniers semblent étranges, mais pour les ondines tout objet brillant dans l’eau est considéré comme un trésor, y compris des morceaux de verre.

L’ondine alsacienne

Nommée Ondine, celle-ci est bénie par les fées à sa naissance, sa marraine lui offre la qualité de fidélité. Un jour, un seigneur l’enlève ; elle se refuse à lui au début, mais il parvient à la conquérir. Elle lui devient fidèle au point de ne jamais vouloir le quitter, y compris lorsque sa mère tombe malade.

Pour la punir, sa marraine lui jette un maléfice : elle restera fidèle à son époux quoiqu’il lui fasse subir. Avec le temps, son époux se lasse d’elle ; il cherche un moyen de se séparer d’elle. Il lui fait croire qu’il la pense infidèle et lui demande d’aller remplir un vase de l’eau de source du Nideck afin de prouver sa fidélité envers lui.

Ondine part accomplir cette tâche ; mais sur le trajet du retour, qui lui demande plusieurs jours de marche, elle tombe dans l’eau, épuisée par le poids du vase. Sa marraine vient alors la sauver et la transforme en nyxe, faisant d’elle une protectrice du Nideck.

Huldebrand

Dans un autre conte, le chevalier Huldebrand rencontre Ondine et tombe amoureux d’elle. Il la ramène avec lui pour l’épouser ; mais très vite les gens commencent à suspecter qu’elle n’est pas humaine.

Alors, Huldebrand  revient vers Bertalda, son ancien amour ; mais, les autres fées des eaux se mettent à la tourmenter. Ondine piège les fées dans un puits et Huldebrand revient auprès d’elle.

Cependant, les fées ont dérobé à Bertalda une babiole qu’Ondine doit récupérer. Alors, elle lui fabrique un collier de perle qui vient du Danube. Voyant cela, Huldebrand l’accuse d’être toujours une fée ne pouvant pas  vivre avec les humains. Sous la douleur, Ondine s’en va en disparaissant dans les eaux.

Puis, Huldebrand et Bertalda préparent leur mariage ; le matin de celui-ci, le chevalier aperçoit une forme brumeuse près de l’eau. Il tombe raide mort car l’union rompue avec une fée est fatale pour un humain. En rejetant Ondine et voulant épouser Bertalda, Huldebrand a entraîné sa propre mort.

Références

Littérature : Ondine (F.de la Motte-Fouqué)

Peinture : Ondine (J.W.Waterhouse)

Cinéma : Ondine (N.Jordan)

Musique : Undine (Y.Makino)

Opéra : Gaspard de la nuit (M.Ravel), Ondine (C.Debussy)

Jeux vidéo : Secret of Mana (Square-Enix), Pokemon (Nintendo), Final Fantasy VIII (Square-Enix)

Lien externe : créature de légende (Monde Fantasy)

Image : Wikipédia