La poupée vaudou

Dernière mise à jour le par

Objet courant très utilisé en magie noire, la poupée vaudou est un grand classique.

Dans l’image commune, la poupée vaudou est cette effigie reliée à l’esprit d’une personne pour lui jeter des sorts et donc causer le mal. Cependant, dans le vaudou à l’origine, ces poupées ne sont que des offrandes envers Erzulie Frima la déesse vaudou de l’amour. C’était les wangas ou ouangas qui s’en servaient à ensorceler des personnes et ils se présentaient sous la forme de paquets ficelés, contenant diverses choses.

Cependant, on trouve des poupées magiques dès l’Antiquité en Egypte dans les sanctuaires d’Isis puis véritablement la poupée vaudou nommée dagyde, au Moyen-Âge. Celles-ci sont en chiffon, en bois ou en cire et la personne représentée subit tout ce qui est infligé à la poupée. Des aiguilles sont plantées à certains points de la poupée, des entailles ou des brûlures lui sont faites et la victime en ressent la douleur aux même endroits. Il s’agit donc plus de provoquer des douleurs affaiblissant la victime que d’une malédiction.

Poupée vaudou

Si on connaît les poupées avant tout pour cette utilité, on oublie souvent qu’elles peuvent également servir à faire le bien. A la base, elles étaient utilisées pour des guérisons, mais par la suite elles ont servies à apporter la richesse, la santé, l’amour, etc…

Afin qu’elle fonctionne, la poupée vaudou doit être en matériaux naturels et à l’intérieur doit se trouver quelque chose lié à la personne ciblée. Cela peut être un petit objet personnel, mais le plus courant est un simple cheveu.

Références

Mangas / animes : Fairy Tail (H.Mashima)

Jeux vidéo : Assassin Creed 3 (Ubisoft), World of Warcraft (Blizzard)