Les cavaliers noirs

Inspirant la peur, les cavaliers noirs sont des êtres issus de l’Ombre et des forces chaotiques.

Parmi les plus mythiques cavaliers noirs, on peut citer celui de l’Apocalypse nommé la Mort. Vêtu de sombre et montant un cheval noir, il s’apparente à une ombre. La vue de sa sombre silhouette et de sa faux luisante suffisent à terroriser n’importe qui ; même les seigneurs du mal le redoute.

Cavalier noir

Chez Tolkien, on trouve les cavaliers noirs : les nazgûls. Redoutables serviteurs de Sauron, ils mènent ses armées et en sont les chefs. Hormis l’eau et leur maître, peu de choses leur font peur. Les affronter est difficile, car ce sont de terribles combattants.

On retrouve l’équivalent chez Jordan avec les myrdraals. Ils portent de grandes capes noires, ils disparaissent et surgissent dans la nuit et les ombres en un éclair. Comme les nazgûls, ils craignent l’eau et la colère de leur maître. Cependant, ils sont plus nombreux et ne cachent pas leur visage qui inspire la peur ; il n’ont pas d’yeux et leur regard terrorise tout ceux qui osent les regarder. Ils mènent aussi les armées du mal, mais par rapport aux nazgûls on pourrait les qualifier de sergents.

Chez les morts-vivants on a aussi des cavaliers noirs. Nommés les chevaliers noirs, on retrouve certaines similitudes avec les cavaliers. : ils sont fidèles à leur maître et ils forment une élite. Par contre, leurs capes sont plus courtes et ne ne servent pas à les masquer ;  leur visage décharné terrorise leurs ennemis.

Références

Littérature : Le Seigneur des Anneaux (J.R.R.Tolkien), La Roue du Temps (R.Jordan)

 

Image : Jeremy.S