Huang-ti

Surnommé l’Empereur Jaune, Huang-ti est un personnage chinois important dans les sciences.

Origine et présentation

La légende du héros Huang-ti ou Huangdi débute sa naissance qui a été aussi miraculeuse que spectaculaire, car sa mère fut fécondée par un éclair venant de la Grande Ourse. Avec une telle origine, Huang-ti ne pouvait qu’avoir un destin exceptionnel et ce fut le cas puisqu’il devint empereur.

C’est un empereur qui a su imposer sa marque et asseoir son autorité. Guerrier, il manie la lance, le bouclier et avec des bêtes sauvages dressées, il s’imposa à ceux qui ne lui étaient pas soumis. Afin de marquer sa présence et ne pas la faire oublier, il fabriqua un tambour dont le son portait à tout l’empire.

Huang-ti ou Huangdi l'empereur jaune

Empereur, scientifique et philosophe

Homme de science, il est le patron de l’alchimie, de la médecine et de la sexualité. On lui doit aussi les Quatre Livre de Huangdi (Huángdì Sìjīng) sur la politique et le militaire. Ses capacités s’étendent aussi à la construction, avec des maisons et à la technique, puisqu’il aurait inventé les chars et les bateaux.

Ainsi il apporta beaucoup à son pays, si bien qu’on le désigne comme le fondateur de la haute antiquité chinoise, une période qui connaissait une grande prospérité. Cependant après trente ans de labeur, Huang-ti se sentit lassé et fatigué. Il décida alors de se retirer trois mois pour se ressourcer, loin des soucis de sa fonction. Un soir il rêva de Hoa-sucheu, une contrée inaccessible par les moyens terrestres, aériens ou maritimes, ne pouvant être atteinte que par l’âme. Là-bas seul l‘instinct naturel dirige les choses, sans autorité, sans convoitises. Il y a une forme de neutralité, ni affection pour la vie, ni peur de la mort, ni amitiés, ni haines, ni gains, ni pertes,… .

C’est ainsi que Huang-ti découvrit la voie du tao à son réveil et en fit part à ses ministres. Retrouvant un nouvel intérêt, il entreprit alors d’appliquer pendant vingt huit ans le tao à son pays pour toutes les choses. Il devint encore plus prospère et la félicité du pays presque égalant celle de Hoa-sucheu, Huang-ti s’envola dans les cieux et devint immortel. Son peuple le pleura alors pendant deux siècles.

Références

Liens externe : Huángdì (Histophilo)

 

Image : Wikipédia