Ostara

Dernière mise à jour le par

Déesse nordique du printemps, Ostara apparaît à la venue des beaux jours.

Introduction

Appartenant aux Vanes, Ostara est la déesse nordique de la fertilité, de la vie, de la terre, de la nature, de la jeunesse et du printemps. C’est une déesse peu connue, car elle n’est mentionnée dans aucun mythe, son existence, seulement transmise de génération en génération par la tradition orale. Une méthode qui était très importante et pratiquée par les peuples germaniques et nordiques, qui veillaient strictement à ce que leurs savoirs et leur culture ne se perde pas.

Malgré tout, il y a peu d’information sur elle, ce qui laisse penser que son culte se serait éteint bien avant que la tradition orale ne se mette en place. De plus elle reprend quelques rôles des déesses Freyja et Nerthus qui lui sont bien plus supérieures en rangs. Certains théoriciens pensent donc qu’Ostara serait une déesse très ancienne, remplacée par la suite par Freyja, comme Tyr fut peu à peu remplacé par Odin. A la différence que Tyr étant plus récent ne fut pas oublié et vu son rôle en partie changer, quand Ostara tomba dans l’oubli. On la trouve également sous le nom d’Eostre chez les anglo-saxons.

Ostara

Elle apparaît tous les ans, sortant de son long sommeil hivernal, quand le jour et la nuit durent le même temps, annonçant la fin de l’hiver et la venue des beaux jours. Elle parcourt alors la terre qu’elle fertilise en la rendant verdoyante et les animaux s’accouplent. Elle est associée aux poules, poussins et lapins, animaux symbolisant le renouveau.

Culte et célébration

Une fête est dédiée en l’honneur d’Ostara le jour où elle apparaît. Cette fête se nomme simplement la fête d’Ostara et celle-ci a perduré alors que la déesse avait été oubliée. On y peint des œufs qui sont symboles de la vie renouvelée dans des couleurs vives (le jaune, le vert, le mauve et le rose étant associés à la déesse).

On se promène pieds nus dans la nature et on cueille des fleurs et plantes fraîches pour des rituels (violettes, tulipes, jacinthes, jasmin, sauge, fraises). Cependant cette fête, telle qu’on la connaît dans ces formes tardives du paganisme comme l’Ásatrú et la Wicca, est sans doute différente de sa forme d’origine, ne sachant rien véritablement du culte de la déesse.

Références

Télévision : American Gods (B.Fuller, M.Green)

 

image : Wikipédia