Le cluricaune

Dernière modification le 13/08/2021 par Ervael

Esprit d’Irlande, le cluricaune est lié au whisky.

Introduction

C’est en Irlande que l’on trouve le cluricaune, un esprit qui est cousin du leprechaun, mais très différent de lui.

Description

Minuscule vieillard d’une quinzaine de centimètres, le cluricaune s’habille d’un bonnet de nuit et d’un long manteau rouge aux pans attachés avec une boucle en argent, de bas bleus, de hauts souliers.

Alors que le leprechaun est travailleur et parfois peu avenant, le cluricaune est joyeux mais très fainéant. Comme son cousin il est farceur, mais aussi roublard, créant sa propre monnaie, que l’on peut considérer comme fausse n’ayant pas cours ou n’étant pas de fabrication légale.

Il est aussi solitaire que le leprechaun, mais parfois se regroupe avec d’autres cluricaunes. On raconte qu’on entend les bruits des forges des cluricaunes dans les collines lorsqu’ils fabriquent différents objets.

Ils ne sont donc pas mauvais forgerons et il est dit que Merlin en aurait envoûtés pour qu’ils fabriquent des armes pour Aurélius Ambrosius afin de combattre les saxons. Mais Merlin ne serait jamais venu lever son envoûtement et les cluricaunes se retrouvèrent condamnés à forger pour l’éternité.

Le whisky

Aimant boire, les cluricaunes avec le temps quittèrent peu à peu les collines pour se réfugier dans les caves des humains, privilégiant les alcooliques, qui possèdent régulièrement de nombreuses bouteilles. C’est ainsi qu’on redoute leur présence dans les pubs sous peine de voir les tonneaux de Guiness vidés par eux.

Afin d’être acceptés, ils proposèrent de l’or en échange de pouvoir habiter leurs caves. Les humains acceptèrent, mais l’or qu’ils reçurent était en fait du whisky, celui qui, distillé trois fois au lieu de deux devint l’authentique whisky irlandais.

Références

Littérature : The Sandman (N.Gaiman)